Macron insulté par Marc Rebillet : le festival du Touquet demande à l’artiste de rembourser son cachet

AccueilActualitésMacron insulté par Marc Rebillet : le festival du Touquet demande à...

Macron insulté par Marc Rebillet : le festival du Touquet demande à l’artiste de rembourser son cachet

La politique et le spectacle ne font pas bon ménage, un artiste insulte sur scène le président de la République et les organisateurs, lui demandent de rembourser son cachet.

Macron, notre président de la République,  insulté par Marc Rebillet : le festival du Touquet demande à l’artiste de rembourser son cachet. De retour d’Algérie, Emanuel Macron est l’invité surprise d’un festival de musique du Touquet (sa ville d’adoption) dans le Pas-de-Calais, le 27 août dernier. Le festival est à l’origine d’un scandale, puisqu’un artiste franco-américain a fait huer et même insulté le Président par la foule.

Devant la scène principale où plus de 10 000 personnes se sont réunies, alors que le concert bat son plein, le chanteur et DJ fait soudainement retentir un refrain qui insulte le Président de la République.

La foule en délire, les organisateurs eux n’apprécient guère la « performance » de l’artiste. Sur scène, le son est immédiatement coupé. Mais quand le concert reprend, les insultent eux reprennent aussi !

Sur les réseaux sociaux, le geste amuse beaucoup les internautes. Certains élus, quant à eux, s’indignent du geste irrespectueux qu’a fait preuve l’artiste. Plus tard, on apprendra que les organisateurs du festival ont demandé à Marc Rebillet qu’il rembourse son cachet pour les torts qu’il a fait au festival et aux participants venus passer de bons moments.

Macron insulté par Marc Rebillet : le festival du Touquet demande à l’artiste de rembourser son cachet. Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur cette fameuse « performance » surréaliste de l’artiste franco-américain qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Emmanuel Macron insulté par un artiste au Touquet Music Beach festival

Emmanuel Macron insulté par un artiste au Touquet Music Beach festival
Emmanuel Macron insulté par un artiste au Touquet Music Beach festival

Le Touquet Music Beach Festival 2022 s’est déroulé du vendredi 26 août 2022 au samedi 27 août 2022 dans le Pas-de-Calais. Lors de la dernière journée, ce qui devait être du pur spectacle a malheureusement tourné au malaise général, surtout pour les organisateurs.

La scène est surréaliste ! Alors que l’artiste franco-américain Marc Rebillet fait son show sur scène, il se met soudainement à insulter sous les encouragements de la foule le Président de la République française, également invité de l’évènement. « Macron, enc***, Macron, dégage. », les injures illustrées de musique techno ont duré une bonne dizaine de minutes.

Grosse panique du côté des organisateurs ! Ceux-ci réagissent immédiatement en tentant de communiquer avec le chanteur et lui font signe de s’arrêter. Dans la foulée, les techniciens couplent le micro de l’artiste pour le dissuader d’arrêter, mais en vain. Les insultes continuent ! Finalement, un responsable, qui n’est autre que la directrice du festival, se rend sur scène et demande clairement au musicien de s’arrêter.

Marc Rebillet, lui, semble prendre l’avertissement du responsable presque à la rigolade. D’un ton moqueur, il dira à son public : « Le festival n’est pas content ».

Le quotidien régional La Voix du Nord a rapporté que les injures concernant Emmanuel Macron auraient duré au total entre 5 et 15 minutes.

Le président n’était pas encore arrivé à ce moment là

D’après ce qu’a rapporté les gens sur place et quelques médias sur place, au moment où l’artiste l’a copieusement insulté, le Président de la République, qui rentrait à peine de sa visite officielle en Algérie, n’était pas encore présent au festival.

Seulement, outre l’aspect révoltant et indigne de la performance de l’artiste, pour les organisateurs, elle devait s’arrêter rapidement, car Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron, invités VIP du festival étaient déjà en route. Plus tard, ils seront aperçus dans l’espace VIP assistés au festival.

Le média « La Voix du Nord » a rapporté que « la directrice du Festival, déchainée, aurait jeté le contenu d’un verre au visage d’un membre de l’équipe de l’artiste ». Un fait qui sera confirmé par l’artiste lui-même sur ses réseaux sociaux.

Pour le moment, aucune plainte n’a été déposée par Emmanuel Macron, ni par les organisateurs du festival d’ailleurs. Rappelons qu’en France l’injure publique est réprimée par la loi de 1881, qui la punit d’une amende, aujourd’hui de 12 000 euros.

Des vidéos du concert font le buzz sur les réseaux sociaux

Armés de leur smartphone, de nombreux participants du festival ont pu filmer en direct l’article Marc Rebillet en caleçon en train d’insulter le président français. Puis, un responsable du festival, une femme en veste, monte sur le bord de la scène qui fait signe d’arrêter en en mimant une croix. Suite à cela, l’artiste arrête tout et dira : « C’est fini ? Pas de politique ? Elle n’est pas contente ».

Des vidéos du concert ont depuis été partagées des milliers de fois sur les réseaux sociaux et font beaucoup de bruits. Sur les réseaux sociaux, la « performance » de Marc Rebillet a reçu un accueil plutôt mitigé. Si de nombreuses personnes ont dit apprécié le courage de l’artiste, d’autres internautes l’ont en revanche condamné. Après le concert, quelques élus ont aussi exprimé leur mécontentement, notamment le maire du Touquet.

Fâchée, la directrice du festival France Leduc dira aux médias que le performeur a « pris en otage » le festival. À ce moment-là, on savait déjà que les organisateurs n’allaient pas en rester là !

Les organisateurs ont demandé à Marc Rebillet de rembourser son cachet

Le lendemain du spectacle, l’artiste franco-américain publie une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il dénonce la réaction des organisateurs du festival. Selon lui, qu’il ait insulté Emmanuel Macron sur scène n’a rien d’une situation extraordinaire. Il l’avait déjà fait et plusieurs fois même, a-t-il a ajouté.

L’artiste s’est aussi plaint que les organisateurs aient coupé son micro alors qu’il était en plein show ou encore que la présidente du festival ait pu jeter un verre sur son tourneur en plein milieu du concert dans les coulisses.

Mais ce qui a surtout irrité l’artiste, c’est le fait que les organisateurs du festival lui auraient demander de rembourser son cachet suit à son « performance » alors que le concert a bien eu lieu et dans son intégralité.

À cette requête des organisateurs, Marc Rebillet répondra qu’il s’agit de la demande la plus folle qu’il ait entendu. Par la suite, il a aussi demandé à ceux qui le regardent de ne pas faire des « affaires avec ce festival ». On peut interpréter à sa réaction qu’il ne remboursera pas, à moins d’être forcé à le faire.

Au vu de la réaction du musicien dans la vidéo qu’il a publiée sur les réseaux sociaux, il est donc aussi peu probable de le revoir prochainement sur les scènes du Touquet.

La présidente du festival confirme avoir  demandé à l’artiste de rembourser.

Après que Marc Rebillet s’est exprimé sur les réseaux sociaux, le service CheckNews de Libération a contacté la présidente du festival France Leduc pour vérifier la véracité des dires de l’artiste. Celle-ci confirmera qu’elle bien demandé et en personne au musicien le remboursement intégral du cachet « qui lui a déjà été versé à 100 % en amont de sa prestation ».

Et pour cause, elle estime que Marc Rebillet a fait énormément de tort au festival. « Il a porté des injures, nui à l’image du festival, j’ai reçu des messages de personnes très choquées. On est un festival qui a une très bonne image…. Je ne vais pas payer un mec pour qu’il vienne répandre des insanités », a-t-elle confié au service CheckNews de Libération.

Daniel Fasquelle maire du Touquet, traite Marc Rebillet d’artiste en mal de notoriété

Daniel Fasquelle, maire du Touquet était sur place et a tout vu de ses propres yeux. Au micro de RMC, il a condamné fermement le comportement déplacé de l’artiste. Le lendemain du concert, il dira sur Twitter « qu’être artiste n’excuse pas tout ». Marc Rebillet est, selon lui, allé trop loin et à plusieurs reprises en plus.

Le maire du Touquet finira son tweet en demandant aux organisateurs du festival de veiller à ce que l’artiste ne soit plus invité à l’avenir. Plus tard, Daniel Fasquelle répond à son tweet et dit que « de toute façon il n’accepterait pas » même si on l’invitait à nouveau.

Mais qui est Marc Rebillet ?

Fils d’un Français et d’une Américaine qui se sont rencontrés à Paris, l’artiste vie depuis quelques années entre la France et les États-Unis. Il s’est surtout fait connaître durant le confinement grâce à ses performances musicales et aussi le fait qu’il s’habille toujours en peignoir pendant qu’il fait ses shows, à l’intérieur comme à l’extérieur. Le peignoir est même devenu sa marque de fabrique puisqu’il le porte même sur scène.

Selon lui, son style correspond à de la dance funk soul assez traditionnelle. Mais l’artiste y ajoute assez souvent des paroles très vulgaires, et très souvent déplacées.

Il est très suivi sur les réseaux sociaux, comptant 2 millions d’abonnés sur YouTube, 1,7 million d’abonnés sur Instagram et 1,2 sur TikTok. Actuellement en tournée dans toute l’Europe, le chanteur qui est aussi DJ s’est notamment produit cet été à Berlin, Londres, Madrid, Bruxelles et Zurich.

Habitué des provocations et des paroles vulgaires envers les hommes politiques, Marc Rebillet est célèbre aussi pour avoir insulté sur scène Donald Trump en 2018.

Insultes aux hommes politiques, ce n’est pas une première.

Presque tous les hommes politiques français ou étrangers ont eu à gérer ce type de comportement, souvent fait par des individus, qui sont souvent à la limite de la correction.

Souvenez vous de Georges Marchais qui traita Jacques Chirac de jeune loup, avec le couteau entre les dents.

Une autre affaire (Claerstraem) plus récente concerne le premier ministre de l’époque Dominique de Villepin, qui à l’assemblée nationale se chauffa, et traita François Hollande trois fois, de Lâcheté, à tel point que le président de l’assemblée Jean luis Debré,  dut arrêter la séance.. sa phrase exacte : Il est des moments dans la  démocratie où l’on ne peut pas dire n’importe quoi. On ne peut pas mélanger les carottes et les choux.

Jean Marie Lepen fit aussi des siennes en 1989, en déclarant et pointant son doigt sur Bernard Tapie, vous êtes un maramore, vous êtes un tartarin, vous êtes un bluffeur, et cela tourna presque à l’affrontement physique, car Bernard Tapie attaque Le Pen sur ses rondeurs.

Une autre aussi restée célèbre concerne François Bayrou, qui fut traité en 2009 par Daniel Cohen Bendit : tu es trop minable et tu ne seras jamais président de la République, et Bayrou touché, réplica en attaquant en dessous de la ceinture, avec des propos sur les actes pédophiles vis à vis des enfants.

Volontairement nous ne nous étalerons pas, sur l’affaire Dreyfus, qui vit les politiciens se déchirer à qui mieux mieux. La politique est un monde pourri.

Auteur Antonio Rodriguez Editeur et Directeur de Clever Technologies

Michel Labise
Michel Labise
Depuis plusieurs années, la roue a facilité le voyage et le transport. Les Nouvelles technologies de l'information ont aussi amélioré la diffusion des informations "News" pour mieux nous alerter et ou nous instruire. Les évolutions technologiques dans les domaines du l'information, la santé ne seraient rien sans l'apport de la technologie.
- Advertisement -spot_img
Actualités
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici