Installation à l’étranger : quelles sont vos démarches administratives ?

AccueilActualitésInstallation à l’étranger : quelles sont vos démarches administratives ?

Installation à l’étranger : quelles sont vos démarches administratives ?

Vous allez prochainement déménager à l’étranger ? Quel projet stimulant ! Toutefois, pour que votre installation se passe pour le mieux, il est nécessaire de penser à effectuer certaines démarches administratives, comme l’obtention d’un éventuel visa.

Si celles-ci sont nombreuses, vous allez pouvoir vous aider de documents prêts à l’emploi, à l’image  de la plateforme Startdoc.

Quelles sont ces formalités ? Nous vous proposons un petit pense-bête !

#1 Ouvrir un compte bancaire

Si vous avez la possibilité d’utiliser votre carte bancaire française à l’étranger, cette opération peut rapidement s’avérer onéreuse, d’autant plus si vous êtes dans une zone en dehors de l’Europe.

C’est pourquoi il est vivement recommandé d’ouvrir rapidement un compte en banque dans votre pays d’accueil (en devise locale ou convertible selon vos besoins).

Notre conseil : renseignez vous auprès de votre banque française sur la présence éventuelle d’une filiale ou d’un partenariat dans votre pays de résidence.

#2 S’inscrire au consulat sur le registre des Français établis hors de France

S’il est vrai que l’inscription au registre des Français à l’étranger n’est pas obligatoire, cette démarche est toutefois fortement conseillée.

En effet, en vous rapprochant du consulat français, vous allez pouvoir bénéficier de conseils et d’informations sur votre pays d’accueil mais aussi de certaines prestations (comme des aides sociales ou des bourses scolaires).

Le personnel du consulat pourra en outre plus facilement vous localiser en cas de problème ou de crise.

#3 Penser aux assurances

Lors de votre départ de la France, vous ne cotisez plus au régime de la Sécurité Sociale. Vous n’avez donc plus de droits. Vous allez devoir effectuer des démarches afin d’être rattaché au régime local ou, si vous le souhaitez, à la Caisse des Français de l’Etranger (CFE). Il est également possible de souscrire une assurance privée

#4 La situation fiscale

Une expatriation peut générer un changement au niveau de votre statut fiscal qui peut impacter certains de vos comptes bancaires (épargne, placements, etc.). C’est pourquoi il est important de vous renseigner sur le sujet, que ce soit auprès de l’administration fiscale locale mais aussi celle de votre nouveau pays.

#5 Conduire en toute légalité

Si vous déménagez dans un pays de l’Union Européenne ou de l’Espace Economique Européen, votre permis de conduire français reste valable. Mais si vous vous installez en dehors de cette zone, sachez qu’il ne sera que pendant un laps de temps.

Vous devez alors demander un permis de conduire international (qui reste malgré tout temporaire) avant de procéder à l’échange de votre permis avec un permis local s’il y a un accord de réciprocité entre les deux pays. Dans le cas contraire, vous devrez passer votre permis sur place et réussir les épreuves locales !

S’installer dans un nouveau pays demande de l’organisation, de la rigueur et de la vigilance afin d’effectuer les démarches administratives nécessaires et vivre ainsi sereinement votre expatriation !

En savoir plus sur la plateforme Startdoc

Michel Labise
Depuis plusieurs années, la roue a facilité le voyage et le transport. Les Nouvelles technologies de l'information ont aussi amélioré la diffusion des informations "News" pour mieux nous alerter et ou nous instruire. Les évolutions technologiques dans les domaines du l'information, la santé ne seraient rien sans l'apport de la technologie.
- Advertisement -spot_img
Actualités
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

error: Content is protected !!