Macron sur les revendications autoritaires: «  Nous ne sommes pas la Hongrie, la Turquie  »

Le président français Emmanuel Macron a défendu vendredi son gouvernement contre les affirmations selon lesquelles il rendait le pays plus autoritaire, en disant: «Nous ne sommes pas la Hongrie, la Turquie ou d’autres!»

«Ne laissons pas la France être caricaturée», a déclaré Macron lors d’une séance de questions-réponses télévisée dans la salle de rédaction du média numérique Brut dans le cadre d’un effort de dialogue avec les jeunes. «Je pense que nous nous laissons infecter par un discours activiste, très hostile à l’action du gouvernement et à la vôtre vraiment, que je respecte [but] Je ne peux pas laisser les gens dire que nous réduisons les libertés dans notre pays.

Pendant plus de deux heures, Macron a discuté de la brutalité policière, des valeurs et de la citoyenneté françaises, et des effets de la pandémie de coronavirus sur les jeunes, entre autres sujets.

Macron a été confronté aux questions des utilisateurs des médias sociaux et des journalistes, dont le journaliste Brut Rémy Buisine, qui une semaine plus tôt a été filmé allongé sur le sol avec un policier debout au-dessus de lui alors que des agents démantelaient violemment un camp de migrants au milieu de Paris.

Buisine a lancé l’interview en posant des questions sur cette opération policière et le passage à tabac violent de Michel Zecler, un producteur de musique noir, par trois policiers.

«Mon rôle n’est pas de juger, il y a un [judicial] processus qui a commencé », a déclaré Macron, qui a ajouté qu’il était« très choqué »quand il a vu les images de Zecler se faire tabasser.

Le président s’est dit également «très choqué par les images samedi d’une policière attaquée par des fous, par des sauvages», a-t-il dit, faisant référence à une vidéo montrant des manifestants poussant et donnant des coups de pied à un officier au sol.

Il a d’abord refusé d’utiliser le terme «violence policière» qui, selon lui, était devenu politisé et «un slogan» pour la gauche. Il a dit qu’il préférait parler de «violence des policiers», mais a admis que les deux termes décrivent le «même phénomène».

«Nous n’avons pas de police à l’américaine [with] environ 10 morts à chaque manifestation », a-t-il ajouté.

Macron a également discuté de la laïcité, affirmant qu’il pensait que la France était «très solitaire» dans la défense de la liberté d’expression après que le professeur Samuel Paty ait été décapité parce qu’il montrait des caricatures de classe du prophète Mahomet.

Il a donné sa propre définition de laïcité, le concept français de laïcité, en réponse à une question en ligne: «C’est la liberté de croire ou de ne pas croire… Laïcité n’est pas contre une religion.

Un jour après que la France a annoncé son plan de vaccination contre le coronavirus, Macron est resté prudent, s’en remettant aux autorités sanitaires et disant «nous ne savons pas tout sur le vaccin et sur le virus». Interrogé sur le fait que Barack Obama se porte volontaire pour obtenir le vaccin devant la caméra, Macron a déclaré: «Je l’obtiendrai quand cela aura du sens.»

En revenant sur la réponse française à la pandémie et sur la manière dont elle aurait pu alimenter une certaine résistance aux mesures sanitaires, Macron a en partie reconnu les échecs. «Tout a-t-il été fait correctement? J’ai dit non. Y a-t-il un pays au monde qui l’a fait de la bonne façon? Je n’ai pas vu ça », dit-il.

La dernière question portait sur ses projets pour un second mandat. «Si je me mets dans la situation d’un candidat à la présidentielle, je ne peux pas prendre les bonnes décisions», a-t-il dit, ajoutant qu’il pourrait y avoir des circonstances dans lesquelles il ne chercherait pas à être réélu, sans dire quelles seraient celles-ci.

« Désolé d’avoir un peu élevé la voix », a déclaré Macron à la fin. «Soyez prudent, ne soyez pas violent et traquez ceux qui sont violents», a-t-il déclaré lorsque Buisine a souligné que Brut couvrirait les manifestations contre un projet de loi controversé sur la sécurité samedi.

  • Amazonas Hamac simple barre en tissu imperméable vert et jaune
    Ils ne sont pas géants mais confortables - grce des cordes ultra-longues et des laizes ultra-larges nous sommes arrivés rendre mme les hamacs plus petits vraiment confortables! Charge admise: 120 kg. Les 24 cordes daccrochages répartissent parfaitement la charge sur la suspension et garantissent confort et durabilité.
  • Amazonas Hamac simple barre en tissu imperméable violet
    Ils ne sont pas géants mais confortables - grce des cordes ultra-longues et des laizes ultra-larges nous sommes arrivés rendre mme les hamacs plus petits vraiment confortables! Charge admise: 120 kg. Les 24 cordes daccrochages répartissent parfaitement la charge sur la suspension et garantissent confort et durabilité.
  • Amazonas Hamac simple barre en tissu imperméable violet
    Ils ne sont pas géants mais confortables - grce des cordes ultra-longues et des laizes ultra-larges nous sommes arrivés rendre mme les hamacs plus petits vraiment confortables! Charge admise: 120 kg. Les 24 cordes daccrochages répartissent parfaitement la charge sur la suspension et garantissent confort et durabilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *