Coronavirus: le nombre de patients en soins intensifs augmente de 14 à 119

Près de 1300 personnes atteintes de Covid-19 sont traitées à l’hôpital ce week-end, le chef du HSE affirmant que ce nombre continuera d’augmenter.

Les derniers chiffres montrent 114 patients admis à l’hôpital au cours des dernières 24 heures avec un coronavirus, ce qui porte le nombre total à 1285. Quatorze autres ont été admis dans des unités de soins intensifs, portant à 119 le nombre total de personnes les plus gravement atteintes du virus.

Paul Reid, directeur général du Health Service Executive (HSE), a déclaré que ces chiffres continueraient d’augmenter.

«Sauver des vies et protéger plus de personnes (contre) la maladie est notre priorité. Mais, avec le temps, les énormes sacrifices que tout le monde fait fonctionneront. »

Les dernières données du gouvernement montrent également que plus d’une personne sur cinq testée pour Covid 19 est positive. Sur les 174 126 tests effectués au cours des sept derniers jours, environ 22,4% étaient infectés par le virus.

La modélisation par l’équipe nationale des urgences de santé publique (Nphet) montre que les pressions sur les hôpitaux atteignent un pic entre le 16 et le 22 janvier.

Des sources ont estimé que le pic le plus probable se situerait autour du 16, lorsque Nphet prévoit qu’environ 1 300 personnes seront hospitalisées avec Covid, dans un scénario optimiste.

Selon des projections plus pessimistes, jusqu’à 2200 seront à l’hôpital à un moment donné entre cette date et le 22, bien que des sources aient déclaré qu’il y avait lieu d’être optimiste quant au fait que le nombre de nouvelles infections a atteint un sommet, ce qui signifie que la charge sur les hôpitaux n’est peut-être pas aussi élevée que prévu. dans le pire des cas de planification.

Des sources sanitaires ont déclaré que les hôpitaux se préparaient à utiliser des ventilateurs en dehors des unités de soins intensifs si les USI atteignaient leur capacité la semaine prochaine. Le service de santé dispose d’environ 400 lits de soins intensifs mais a accès à environ 1 800 ventilateurs.

Les ministres et hauts fonctionnaires affirment que la semaine prochaine verra le test le plus sévère du service de santé depuis le début de la pandémie, car une proportion du nombre très élevé de cas positifs signalés depuis Noël tombera gravement malade et nécessitera des soins hospitaliers. »A déclaré un ministre.

Des sources sanitaires ont déclaré que les hôpitaux se préparaient à utiliser des ventilateurs en dehors des unités de soins intensifs si les USI atteignaient leur capacité la semaine prochaine. Le service de santé dispose d’environ 400 lits de soins intensifs mais a accès à environ 1 800 ventilateurs.

Certains signes indiquent que la flambée d’infections après Noël pourrait s’atténuer, le taux de positivité des tests et des références aux médecins généralistes montrant des signes de ralentissement.

Mais la nuit dernière, le médecin-chef Tony Holohan a confirmé que trois cas de la variante sud-africaine du virus avaient été détectés en Irlande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *