Trump se prépare à partir pour la Floride avant l’inauguration de Biden

Le président américain Donald Trump quittera la Maison Blanche pour Mar-a-Lago, en Floride, mercredi prochain matin, alors qu’il deviendra le premier président des temps modernes à ne pas assister à l’investiture de son successeur.

M. Trump effectuera son dernier voyage depuis la Maison Blanche sur Air Force One, avant l’inauguration à midi de Joe Biden en tant que 46e président des États-Unis au Capitole à Washington.

M. Trump aurait également demandé un envoi de type militaire à Joint Base Andrews, à l’extérieur de DC, où l’avion présidentiel est basé.

M. Trump, qui est devenu cette semaine le premier président de l’histoire à être destitué à deux reprises, devrait s’installer dans sa station balnéaire de Palm Beach lorsqu’il quittera la Maison Blanche. Il a déménagé sa résidence légale en Floride depuis New York en 2019.

Sa fille Ivanka et son mari Jared Kushner, qui a travaillé avec le président pendant son mandat de quatre ans, ont également récemment acheté une propriété dans la région de Miami, ce qui a suscité des spéculations sur le fait que le couple et leur famille envisagent un déménagement permanent dans l’État.

Le Washington Post a rapporté que le couple avait empêché leur service secret d’utiliser l’une des demi-douzaines de salles de bains de leur maison à Washington pendant leur mandat dans la capitale, forçant le gouvernement à louer un studio à proximité de 3000 dollars (2460 €) par mois pour permettre sécurité pour accéder aux toilettes.

Des camions de déménagement étaient présents vendredi sur le terrain de la Maison-Blanche alors que les Trump se préparaient à quitter Washington après quatre ans. Les rues de la ville étaient à nouveau sous haute sécurité alors que les préparatifs se poursuivent pour l’inauguration de la semaine prochaine.

Cela fait suite à l’émeute du 6 janvier qui a vu des milliers de partisans de Trump pénétrer dans le Capitole américain.

Plus de 20 000 soldats de la garde nationale sont attendus dans la capitale dans les prochains jours, avec des barrières en béton et des clôtures érigées dans le centre-ville. Une répétition pour l’inauguration prévue dimanche a été reportée à lundi en raison de problèmes de sécurité.

Mise en accusation

De nouveaux procès-verbaux déposés au sujet de la détention des émeutiers indiquent que certains détenus avaient prévu de «capturer et assassiner des élus» pendant le siège.

Les départements gouvernementaux, y compris les départements de la justice et de la défense, ont annoncé vendredi qu’ils ouvriraient des enquêtes internes sur leur préparation et leur réponse à l’attaque. Il s’ensuit que des dizaines de personnes sur la liste de surveillance terroriste du FBI se trouvaient à Washington le jour des émeutes qui ont fait cinq morts. Des responsables de tout le pays ont été avertis de la menace d’acteurs de droite dans les prochains jours, alors que certains prévoient des attaques dans les capitales des États ainsi qu’à Washington DC.

Le président de la Chambre, Nancy Pelosi, a nommé vendredi le général de l’armée à la retraite Russel L Honoré pour effectuer un examen de la sécurité du Capitole.

«La semaine dernière, nous avons subi une attaque dévastatrice contre le Capitole qui a menacé la vie et traumatisé les membres du Congrès, le personnel et les travailleurs de soutien», a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse. «Pour protéger notre démocratie, nous devons maintenant soumettre la sécurité du complexe du Capitole américain à un examen rigoureux.»

Mme Pelosi a refusé d’être attirée sur le moment où elle enverra l’article de destitution contre M. Trump au Sénat, un processus qui déclenchera le procès de M. Trump.

«Nous travaillons à porter cela au procès», a-t-elle déclaré, interrogée sur le moment choisi pour la prochaine étape du processus.

La sénatrice de l’Alaska, Lisa Murkowski, est devenue la dernière républicaine à signaler qu’elle était prête à condamner M. Trump. Au moins cinq sénateurs ont indiqué qu’ils pourraient condamner le président, bien que le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, qui exerce une influence significative sur le parti, n’ait pas confirmé de quelle manière il votera.

Une majorité des deux tiers est nécessaire pour condamner, ce qui signifie que 17 républicains devraient se joindre aux démocrates lors du vote. Si le Sénat vote pour condamner M. Trump sur l’accusation de destitution, il peut alors tenir un vote l’empêchant de reprendre ses fonctions.

  • Squash Club de La Rochelle 1 partie de squash d'1h pour 2 personnes avec matériels inclus
    Une partie de squash à partager avec la personne de son choix à La Rochelle
  • Institut De Beauté La Cigale Des Ongles Soin du visage à l'Aloe vera ou de la gamme Belesa d'1h pour 1 personne à l'Institut De Beauté La Cigale Des Ongles
    Se réserver un moment pour soi en prenant soin de la peau de son visage avec une prestation réalisée en institut
  • Biotherm Crème de nuit à l'oxygène pour la peau 50ml
    Biotherm Crème de nuit à l'oxygène pour la peau 50ml

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *