Aucun accord conclu sur la réouverture des écoles spécialisées – Fórsa

Le syndicat qui représente de nombreux assistants spécialisés (SNA) d’Irlande a déclaré qu’un accord pour la réouverture des écoles pour les enfants ayant des besoins supplémentaires la semaine prochaine n’est pas terminé.

Dans une déclaration d’hier soir, Fórsa a déclaré que les discussions avec le ministère de l’Éducation sur la réouverture de certaines écoles et classes pour les enfants ayant des besoins supplémentaires à partir de jeudi prochain n’étaient pas terminées et qu’un certain nombre de questions restaient en suspens.

Cela est arrivé quelques heures après que le ministère de l’Éducation eut déclaré qu’un accord avait été conclu et que des milliers d’enfants ayant des besoins supplémentaires devaient retourner dans des classes spéciales un jour sur deux à partir de jeudi prochain, selon des plans convenus avec les syndicats.

Vendredi après-midi, des lettres ont été envoyées par le département aux directeurs d’école primaire décrivant les plans convenus avec Fórsa et l’INTO.

Dans sa déclaration d’hier soir, Fórsa a déclaré que l’un des domaines en suspens nécessitant un accord concernait le renforcement des mesures de sécurité.

Celles-ci comprenaient la sécurité des SNA à haut risque d’infection par Covid-19 et l’absence de dispositifs de garde d’enfants.

Selon le plan annoncé par le département hier, les enfants des classes spéciales et les enfants ayant des «besoins supplémentaires importants» des classes ordinaires devaient pouvoir revenir à temps plein à partir de jeudi prochain.

Les écoles ordinaires devaient être autorisées à fournir des frais de scolarité à l’école à certains élèves vulnérables ou défavorisés, une fois qu’ils en auront la capacité.

Cela devait inclure, par exemple, les élèves à risque en raison de problèmes de développement, de caractéristiques de la vie de famille ou de la communauté ou d’autres faits qui contribuent aux désavantages scolaires.

L’accord devait permettre à des milliers d’assistants et d’enseignants-ressources ayant des besoins spéciaux de retourner dans les écoles primaires et spéciales à plein temps.

Cependant, les enseignants traditionnels ne seront pas obligés de retourner dans la salle de classe tant que les écoles ne rouvriront pas en général.

Des sources éducatives affirment qu’il y a de plus en plus d’espoir que les écoles soient en mesure de rouvrir à plus d’élèves au cours des prochaines semaines si la tendance à la baisse des taux d’infection à Covid-19 se poursuit.

La priorité du département est de renvoyer les élèves ayant des besoins spéciaux dans les écoles secondaires – éventuellement vers la fin janvier – suivis des élèves de sixième année et d’autres en février.

Une réouverture complète des écoles à tous les élèves dépendra de l’obtention de conseils de santé publique sur la sécurité de mobiliser autant d’élèves et d’enseignants, selon des sources bien placées.

La lettre du département fournit de nouvelles orientations sur la manière dont les enfants ayant des «besoins supplémentaires importants» dans les classes ordinaires seront identifiés.

Il peut s’agir d’élèves ayant accès au «niveau de soutien le plus élevé» dans une école et qui ont été identifiés comme éligibles au programme d’été de l’année dernière. Cela comprend les enfants autistes, trisomiques, déficiences sensorielles et autres handicaps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *