Covid-19: signe la troisième vague de «  creux  » avec plus de 120000 vaccins fournis

Un total de 121 900 vaccins contre le Covid-19 a été fourni dans l’État à ce jour et il y a des signes que la troisième vague de la maladie touche le fond, ont déclaré des responsables du HSE.

Le nombre total de vaccinés équivaut à environ 2,5% de la population, avec quelque 48 000 doses administrées à des personnes vivant et travaillant dans plus de 200 établissements de soins de longue durée. En outre, 73 100 vaccins ont été fournis aux agents de santé de sept groupes hospitaliers.

Les résidents de 589 établissements de soins de longue durée devraient avoir reçu leur première vaccination d’ici dimanche, a déclaré jeudi un point de presse HSE.

Paul Reid, le directeur général du HSE, a critiqué le fait que les personnes qui ne devaient pas recevoir le vaccin l’ont fait dans les hôpitaux Coombe et Rotunda à Dublin et un autre à Co Kerry.

«Cela n’aurait pas dû arriver. Personne n’avait besoin de plus de clarté sur le séquençage convenu des vaccins », a-t-il déclaré.

«Cela étant dit, le gaspillage de vaccins est quelque chose que nous devrions éviter.»

Un document publié le 12 janvier avait clarifié la manière dont les vaccinations devaient être effectuées, tandis que le directeur clinique HSE, le Dr Colm Henry, a envoyé une lettre aux hôpitaux à ce sujet, a-t-il déclaré.

M. Reid a averti que le nombre de personnes vaccinées la semaine prochaine ne serait pas aussi élevé que prévu, car le fabricant Pfizer abaisse temporairement ses niveaux de production. Il a déclaré que ce retard était temporaire mais était une cause de «grande frustration» pour le HSE.

Il a déclaré que d’ici la fin du mois de février, tous les travailleurs de la santé auront reçu leur première dose et que beaucoup auront reçu leur deuxième dose.

«Il y a beaucoup de choses sur lesquelles nous devrions être extrêmement positifs», a-t-il déclaré.

Source de préoccupation

La plus grande source de préoccupation pour le HSE, a déclaré M. Reid, était la pression sur le système hospitalier en raison du nombre de personnes actuellement atteintes de Covid-19. Il a déclaré que le nombre d’hôpitaux atteints de la maladie avait augmenté de 10% cette semaine, s’établissant à 1 949 jeudi matin.

Il y avait 214 personnes dans les unités de soins intensifs (USI) traitées pour Covid-19 sur les 320 personnes actuellement en soins intensifs dans l’État. Trois sont en soins intensifs dans des hôpitaux privés dans le cadre d’un accord sur les surtensions.

Environ 300 personnes en dehors des soins intensifs reçoivent une assistance respiratoire avancée, qui, selon M. Reid, était «un nombre très important».

«Tout le monde reçoit le plus haut niveau de soins, mais nos préoccupations concernent l’augmentation du nombre. Nous ne voulons pas voir les chiffres croissants augmenter si haut que nous en perdons le contrôle », a-t-il déclaré.

M. Reid a déclaré que le taux de mortalité actuel était un «rappel brutal et horrible» de la profondeur des impacts de la vague actuelle de Covid-19. Il y a eu plus de 500 décès à ce jour en janvier.

Le Dr Henry a déclaré qu’il y avait des signes que la troisième vague touchait le fond. La moyenne de cinq jours de nouveaux cas est passée de 4 500 par jour il y a une semaine à 2 555 par jour actuellement. De même, la moyenne des cas sur 14 jours est passée de 1 449 il y a une semaine à 1 223 par jour.

Le nombre quotidien moyen d’admissions dans les hôpitaux au cours des sept derniers jours était de 132. Sur les 211 patients Covid-19 dans les lits de soins intensifs, plus de la moitié sont ventilés.

Le Dr Henry a averti que le vaccin n’aura «aucun impact significatif» sur la flambée actuelle. Il a révélé que l’acceptation du vaccin est la deuxième plus élevée de l’Union européenne après Malte, 37% des adultes irlandais déclarant qu’ils souhaiteraient recevoir le vaccin le plus tôt possible contre la moyenne européenne de 23%. Seuls 8 pour cent des répondants étaient opposés à l’idée de recevoir le vaccin, ce qui représente moins de la moitié de la moyenne européenne de 17 pour cent.

Anniversaire

Le HSE a déclaré que le 27 janvier serait le premier anniversaire de l’équipe de gestion de crise Covid-19 du HSE. Ils se préparaient alors à un virus jugé «à risque modéré» par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

«Personne à ce stade n’aurait pu prévoir que nous connaîtrions une troisième vague et les pires impacts des effets du virus cette année», a déclaré M. Reid.

«Il y a eu d’énormes souffrances et souffrances pour de nombreuses familles et surtout ne pas pouvoir pleurer comme les gens le faisaient.

«On dirait que nous sommes coincés dans une impasse, mais ce n’est pas le cas. . . Cela peut prendre un peu plus de temps que nous ne le souhaitons (pour vacciner tout le monde) et cela est purement basé sur l’offre. Nous fonctionnerons au rythme.

«Nous devons nous en tenir aux changements très difficiles que nous avons, mais nous savons qu’il y aura une meilleure année à un moment donné. Nous devons être absolument implacables pour nous protéger et protéger les autres », a-t-il déclaré.

Épidémies

Il y a actuellement 480 flambées dans les maisons de soins infirmiers et les hôpitaux, dont 166 dans des maisons de soins infirmiers.

Cela signifie qu’il y a actuellement des flambées dans 29% de tous les foyers de soins, contre 20% le 11 janvier. Il y a actuellement 362 éclosions dans les établissements de soins de longue durée, y compris les services de santé mentale et d’invalidité.

La directrice des opérations de HSE, Anne O’Connor, a déclaré que les épidémies sont «drastiques et importantes» par rapport aux vagues précédentes du virus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *