Il est conseillé à l’État de favoriser l’utilisation des vaccins Pfizer et Moderna pour les plus de 70 ans

L’Etat est en train de revoir rapidement son plan de déploiement des vaccins auprès des personnes âgées après avoir été conseillé de privilégier les vaccins Pfizer et Moderna pour les 70 ans et plus, est-il entendu.

Les médecins de famille travaillent maintenant avec le Health Service Executive (HSE) pour déployer ces vaccins auprès des personnes âgées, malgré les généralistes, qui sont considérés comme essentiels pour la vaccination des personnes âgées vivant dans la communauté, qui étaient auparavant ciblés pour l’administration du vaccin AstraZeneca plus stable.

L’utilisation de ces vaccins, basée sur une nouvelle technologie appelée ARNm, dans un contexte généraliste a été considérée comme un défi en raison des exigences de stockage et d’administration, car ils doivent être conservés à des températures ultra basses.

Le europe-infos.fr a rapporté mercredi matin que le conseil du National Immunization Advisory Center (NIAC) était qu’il serait préférable de donner des vaccins à ARNm aux groupes plus âgés.

En effet, le nombre limité de personnes âgées de plus de 55 ans a participé à l’essai clinique de phase III d’AstraZeneca. Alors que l’Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé l’utilisation de ce vaccin chez tous les adultes, de nombreuses autorités sanitaires nationales des États membres limitent son utilisation chez les personnes âgées.

Dans une mise à jour de son adhésion GP vue par l’europe-infos.fr, l’Organisation médicale irlandaise (IMO) a déclaré qu’elle «travaillait avec le HSE pour le déploiement des vaccins Pfizer et Moderna par la médecine générale pour les patients âgés de plus de 70 ans».

«Ce programme et son déploiement ne sont pas sans défis d’un point de vue logistique, mais dans des circonstances où la pratique générale a prouvé son efficacité et son efficacité pour les vaccins de masse, nous sommes convaincus qu’il peut être fourni comme point de départ de cet effort national, »Le Dr Denis McCauley, président du GP de l’OMI, a écrit dans une note aux membres.

Cela vient après que le directeur clinique du HSE, le Dr Colm Henry, a confirmé mercredi que la préférence serait de donner aux personnes âgées – qui sont les prochaines dans la file d’attente de vaccination de l’État – des vaccins comme Pfizer et Moderna plutôt que le vaccin AstraZeneca nouvellement approuvé. .

Le vaccin AstraZeneca avait été considéré comme faisant partie intégrante du déploiement de vaccins pour les personnes âgées de 70 ans et plus, mais ces plans sont maintenant en cours de révision d’urgence, comprend l’europe-infos.fr.

Conseil

«Le conseil est généralement de donner les vaccins ARNm, à savoir le Moderna ou le Pfizer, pour les donner préférentiellement aux personnes âgées. Sur la base des preuves dont nous disposons actuellement, cela leur offre une meilleure protection », a déclaré le Dr Henry.

«Le conseil que nous recevons de l’EMA, par le biais du NIAC, est de donner de préférence ce vaccin Pfizer / Moderna aux plus de 70 ans, et nous le donnerons à la mi-février». Le Dr Henry a déclaré que le vaccin sera administré par des médecins généralistes, «c’est juste beaucoup plus délicat».

On pense que le HSE et le groupe de travail sur les vaccins travaillent actuellement sur un scénario pour déployer le vaccin à travers le réseau GP. Cependant, les défis associés à la stabilité des vaccins sont considérables – par exemple, des sources ont cité le problème des petites pratiques rurales où les 85+ personnes qui reçoivent le vaccin peuvent également vivre à distance, et le défi associé de les rassembler en toute sécurité. être vacciné.

On pense que des centres de vaccination mutualisés, où les généralistes se réunissent dans un endroit central pour administrer des vaccins à leurs patients, sont à l’étude. Ceux-ci seraient différents des centres de vaccination de masse tels qu’ils avaient été initialement conçus dans le plan de déploiement des vaccins de l’État.

Le Dr McCauley a déclaré à ses collègues que l’OMI disposera de détails complets pour les membres d’ici ce vendredi, suivi d’un webinaire de l’OMI le lundi 8 février.

  • Oh qu'il est bio Lot de 5 Carrés à Démaquiller Lavables en Coton Bio - Sachet 5 carrés à démaquiller lavables
    Oh qu'il est bio Lot de 5 Carrés à Démaquiller Lavables en Coton Biosont des carrés à démaquiller lavables en coton bio pour se démaquiller ou pour nettoyer les petites frimousses !Très douces et faciles d'utilisations, les lingettes lavables en coton
  • Oh qu'il est bio Lot de 10 Carrés à Démaquiller Lavables en Coton Bio - Sachet 10 carrés à démaquiller lavables
    Oh qu'il est bio Lot de 10 Carrés à Démaquiller Lavables en Coton Bio sont des carrés à démaquiller lavables en coton bio pour se démaquiller ou pour nettoyer les petites frimousses !Très douces et faciles d'utilisations, les lingettes lavables en coton
  • HORSEMASTER Equisorbi - Hépato protecteur après traitement anti-infectieux, vermifuges ou vaccins - Contenance: 1 L
    Dans quels cas employer Equisorbi? Il est recommandé la distribution de complément alimentaire après un traitement vétérinaire léger ou lourd, après les vaccinations ou une vermifugation notamment d'origine chimique. La Méthionine protège la cellule hépatique (facteur lipotrope). La Choline augmente la digestibilité des aliments et protège la cellule hépatique. Le Sorbitol est un pré probiotique et un excitant des sécrétions digestives. Equisorbi contient des plantes aux vertus drainantes et diurétiques Conseils d'utilisation : Mélanger à l’alimentation ou directement dans la bouche du cheval 3 jours après le vermifuge, l’antibiothéra- pie,... 50 ml d’EQUISORBI par jour pour les chevaux durant 6 jours 20 à 40 ml pour les poulains ou les poneys (selon leur poids) durant 6 jours Ce produit peut être utilisé quotidiennement à raison de 30 ml par jour pendant 20 jours. Présentation : Disponible en flacon de 1 L ou 5L

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *