L’UE va accélérer l’approbation des vaccins ciblant les mutations du coronavirus

L’UE raccourcira le processus d’approbation des vaccins contre les coronavirus qui sont modifiés pour mieux se protéger contre les nouvelles mutations du virus, selon la commissaire européenne à la santé Stella Kyriakides.

« Nous avons maintenant décidé qu’un vaccin qui a été amélioré par le fabricant sur la base du vaccin précédent pour lutter contre les nouvelles mutations n’aura pas à passer par tout le processus d’approbation », a déclaré dimanche Kyriakides dans une interview au journal régional allemand Augsburger Allgemeine.

« Il sera donc plus rapide de disposer de vaccins dédiés sans compromettre la sécurité », a-t-elle ajouté.

Dans le même entretien, le commissaire a également cherché à défendre le programme conjoint d’achat de vaccins de l’UE, qui a été en proie à des retards répétés.

Selon Kyriakides, au moins 700 millions de doses du vaccin AstraZeneca seront disponibles d’ici la fin septembre, «ce qui est plus que suffisant pour 70% de la population de l’UE».

D’ici fin juin, 300 millions de doses des trois vaccins approuvés pour une utilisation dans l’UE seront disponibles, ce qui permettra à un tiers des citoyens de l’UE d’être entièrement vaccinés. « Ce nombre pourrait même augmenter si le vaccin Johnson & Johnson était ajouté », a déclaré Kyriakides.

« Il est faux de suggérer que nous n’avons commis que des erreurs », a ajouté Kyriakides, faisant référence à la stratégie globale de vaccination de l’UE. «Sans l’UE, les citoyens des 27 pays membres, quelle que soit leur taille et leur puissance économique, n’auraient probablement pas eu accès aux vaccins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *