Un nouvel accord de rémunération dans la fonction publique a été ratifié à une écrasante majorité

Le nouvel accord de rémunération de 900 millions d’euros dans la fonction publique est juste, abordable et durable, a déclaré le ministre des dépenses publiques Michael McGrath.

L’accord a été ratifié à une écrasante majorité par les syndicats de la fonction publique affiliés au Congrès irlandais des syndicats (Ictu) mardi matin.

L’accord prévoit des augmentations de salaire de 1% en octobre prochain – ou 500 €, selon le montant le plus élevé – et de 1% supplémentaire en octobre 2022.

L’accord prévoit également une réserve supplémentaire de fonds, équivalant à un pour cent supplémentaire, pour la négociation sectorielle afin de régler les problèmes, payer les réclamations ou les indemnités en suspens dans certaines parties de la fonction publique.

En outre, un nouvel organisme indépendant sera créé pour examiner les heures supplémentaires sans rémunération supplémentaire introduites pour les groupes de la fonction publique dans le cadre du précédent accord Haddington Road en 2013.

Un fonds de 150 millions d’euros est en cours de constitution pour couvrir tous les coûts opérationnels qui découleront des recommandations sur l’avenir de ces heures pendant la durée de l’accord. Ces heures supplémentaires sont devenues un problème majeur de discorde pour un certain nombre de syndicats clés de la fonction publique au cours des dernières années.

Au total, le nouvel accord coûtera 906 millions d’euros répartis sur 2021, 2022 et 2023.

Les syndicats ont également souligné que l’accord contient «de fortes protections contre la privatisation et l’externalisation des services publics».

M. McGrath a déclaré qu’en cette période de grande incertitude, le nouvel accord offrait «une stabilité tant aux fonctionnaires qu’aux citoyens qui comptent sur les services vitaux qu’ils fournissent».

«Il est clair que le service public a rendu service au peuple irlandais dans les circonstances les plus difficiles de la pandémie de Covid-19. L’accord reconnaît cette contribution en prévoyant des ajustements salariaux abordables à compter de la fin de l’année. Surtout, ces ajustements salariaux sont progressifs, les personnes à faible revenu recevant des augmentations salariales proportionnellement plus importantes. »

Le secrétaire général de la Fórsa, Kevin Callinan, qui préside le comité des services publics de l’Ictu, a déclaré que les syndicats affiliés étaient déterminés à mettre pleinement en œuvre l’accord qui apporterait des avantages tangibles à ceux qui utilisent et fournissent les services publics.

«Les conditions de rémunération représentent une approche réaliste et acceptable des revenus, et elles sont considérablement biaisées en faveur des bas salaires dans un contexte très difficile de ressources limitées», a-t-il déclaré.

Le secrétaire général adjoint de Siptu, John King, a déclaré: «Dès le début de nos consultations avec les membres, il était clair qu’il y avait un réel désir de rejeter les accords d’austérité, d’améliorer et de faire progresser les salaires tout en protégeant la prestation des services publics et les emplois dans les services publics. Il y avait également une demande pour essayer de trouver un moyen de gérer les points de pression liés au grade, sans porter atteinte à une convention collective. Ce court accord de deux ans peut atteindre ces objectifs tout en assurant la sécurité en période de grande incertitude pour tous les travailleurs de la fonction publique.

Le secrétaire général d’INTO, John Boyle, a déclaré que si les augmentations de salaire de 1% par an étaient modestes, «l’ajout de 500 € par an aux salaires inférieurs à 50 000 € est particulièrement approprié pour les personnes en début de carrière».

«L’inclusion d’un fonds de négociation sectoriel d’un pour cent de la masse salariale est essentielle pour permettre aux syndicats de traiter une série de revendications de longue date d’ici février prochain.

Le secrétaire général de l’INMO, Phil Ni Sheaghdha, a déclaré: «Après avoir rencontré nos membres à travers le pays, il est clair que les principaux problèmes pour eux étaient le rétablissement des heures aux niveaux d’avant 2013, la sécurité du personnel et les fonds pour faire face aux réclamations en suspens de la gestion des soins infirmiers. Les défis liés à la rétention du personnel dans nos services de santé sont réels. Tous les aspects de cet accord doivent être pleinement mis en œuvre sur sa durée de vie de deux ans. »

  • null Mousseur à lait électrique 3 fonctions, appareil à vapeur, chauffe-lait avec nouvelle densité de
    Mousseur à lait électrique 3 fonctions, appareil à vapeur, chauffe-lait avec nouvelle densité de
  • Bâtir une stratégie de rémunération - 3e éd.
  • Robinets de douche,1PC acier inoxydable robinet froid et chaud dans le mur Type robinet de baignoire unique fonction -Type Chrome #A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *