Construction parmi les réouvertures à risque si les cas de Covid-19 continuent d’augmenter

Une augmentation soutenue du nombre de cas de Covid mettrait en danger les projets de réouverture de la construction et d’autres parties de la société le 5 avril, ont déclaré des responsables politiques et de la santé publique.

Cet avertissement intervient dans un contexte d’inquiétude croissante face à l’augmentation des cas de virus, les gains récents étant menacés après trois jours où le nombre total de nouveaux cas était d’environ 600 ou plus.

Vendredi soir, 646 autres cas et 10 décès ont été signalés.

Le tánaiste Leo Varadkar a déclaré que l’espoir était toujours que les règles limitant la construction, les activités de plein air et les restrictions de voyage puissent être assouplies le mois prochain. Cependant, il a déclaré à Virgin Media que «la réouverture de quelque sorte que ce soit le 5 avril ne sera pas possible si nous allons dans la mauvaise direction en termes de nombre de cas».

Le Taoiseach a déclaré à RTÉ: «Il ne sert à rien d’ouvrir et de refermer.

«Nous avons rouvert partiellement les écoles avec succès, mais nous garderons un œil sur ces chiffres et c’est le voyage entre maintenant et plus près du 5 avril qui déterminera l’annonce le 5 en termes de ce que nous pouvons faire pour avril.»

Pendant ce temps, le professeur Philip Nolan, membre senior de l’équipe nationale d’urgence de santé publique (Nphet), a déclaré à l’europe-infos.fr qu’une augmentation du nombre de cas pourrait entraîner des changements fondamentaux dans le plan.

«Nous sommes à un moment particulier, la maladie pourrait aller dans les deux sens. Je reste optimiste, nous pouvons le ramener sous contrôle, mais si nous ne pouvons pas, et si le nombre de cas recommence à augmenter, nous devrons réévaluer entièrement la position.

Situation de «  carrefour  »

Des sources de haut niveau de la coalition ont déclaré que l’État se trouvait à un «carrefour» ce week-end, avec un effort supplémentaire de la part de l’ensemble de la population. « Rien n’est garanti », a déclaré une source, ajoutant qu’il était « nécessaire d’inverser » le nombre de cas en cours.

Si certains indicateurs clés de la maladie restent encourageants, les chiffres récents de cas ont provoqué de la nervosité. Les travaux visant à identifier les modèles de transmission n’ont pas identifié de cause définitive derrière le récent renversement, selon des sources.

Des sources gouvernementales informées des préoccupations de Nphet ont déclaré que l’incertitude sur les nouvelles variantes du virus était au cœur des craintes. «Nous ne savons pas quel niveau de cas est sûr», a déclaré une personne qui a vu les communications de Nphet. Il y avait, selon la source, «une énorme incertitude». Plusieurs sources s’accordent à dire que le briefing de ces derniers jours est devenu «alarmant».

Le gouvernement est conscient que la prochaine phase sera la dernière extension du verrouillage, mais aussi que certaines restrictions doivent être assouplies début avril, car la patience du public vis-à-vis du verrouillage s’effiloche.

L’assouplissement des restrictions «tout dépend des chiffres au cours des prochaines semaines», ont déclaré des sources, alors que les experts suivront attentivement l’impact de la réouverture plus large des écoles primaires lundi prochain.

Les admissions à l’hôpital, le nombre de soins intensifs et le nombre de décès s’amélioraient, mais les cas quotidiens étaient «une source d’inquiétude car il n’est pas clair qu’ils diminuent encore», a déclaré une source gouvernementale.

Certains ministres pensent cependant qu’il ne serait pas réaliste de s’attendre à ce que les chiffres baissent aussi bas qu’après le premier verrouillage en raison de variantes et du fait que davantage de parties de la société sont déjà ouvertes.

Conseils sur les vaccins

Pendant ce temps, le Health Service Executive doit être invité à mettre en œuvre de nouveaux conseils sur l’utilisation d’AstraZeneca chez les plus de 70 ans. On dit que les conseils du médecin-chef par intérim, le Dr Ronan Glynn, reflètent largement ceux donnés par le Comité consultatif national de l’immunisation. Des sources ont indiqué que bien qu’aucune décision n’ait été prise, le résultat probable est que les vaccins à ARNm comme ceux de Pfizer et Moderna seront encore largement administrés à la cohorte. AstraZeneca peut permettre une plus grande marge de manœuvre en cas de lacunes ou de difficultés à atteindre certains patients, mais les sources indiquent que des changements fondamentaux sont peu probables.

Vendredi, le Taoiseach s’est entretenu avec le directeur général de Johnson & Johnson, qui a fait approuver son vaccin en une seule injection pour une utilisation dans l’UE cette semaine. Il s’est également entretenu par téléphone vendredi avec le directeur général d’AstraZeneca, Pascal Soriot, pour discuter du déficit de livraisons du vaccin. Cependant, il est entendu que la partie irlandaise sera peu rassurée dans les discussions, M. Soriot indiquant que l’entreprise aurait du mal à atteindre ses objectifs de livraison au deuxième trimestre de l’année.

M. Martin a déclaré qu’il aurait également une conversation avec le président américain Joe Biden lors de leur réunion en ligne pour marquer la Saint-Patrick à propos de Covid-19 et du déploiement mondial de la vaccination. Il a été rapporté que des millions de vaccins AstraZeneca sont entreposés en Amérique car le pays n’a pas encore approuvé son utilisation.

Les difficultés d’approvisionnement ont un impact sur les plans pour la prochaine phase de déploiement des vaccins.

Vendredi soir, le HSE a écrit aux généralistes disant que la livraison prévue de vaccins la semaine prochaine pour les 75-79 ans était «limitée» afin que les fournitures disponibles puissent être concentrées sur la vaccination des 80-84 ans.

Environ 100 des 500 cabinets de généralistes qui devraient recevoir des livraisons seraient impactés, a-t-il averti.

Dans le cadre des modifications qui entreront en vigueur à partir de lundi, l’attribution des vaccins Pfizer aux médecins généralistes sera basée sur le nombre de patients qu’ils ont âgés de plus de 85 ans et plus de 80 ans et qui doivent être vaccinés «dans le but de compléter les cohortes».

Aucun autre envoi de vaccin Moderna n’est attendu avant la fin du mois de mars, a indiqué le HSE.

  • Brben tekstil COMBINAISONS CERTIFIÉES POUR RISQUE BIOLOGIQUE ET COVID CE - L
    CERTIFICAT CE ET DISPOSITIF MÉDICAL Protection finie dans les moindres détails• Plus de protection contre les liquides • Protection contre les particules jusqu'au micron • Protection en cours d’utilisation: Robuste et résistant à l'abrasion • Traitement antistatique, silicium non ajouté Respirant: Perméable à
  • Brben tekstil COMBINAISONS CERTIFIÉES POUR RISQUE BIOLOGIQUE ET COVID CE - XL
    CERTIFICAT CE ET DISPOSITIF MÉDICAL Protection finie dans les moindres détails• Plus de protection contre les liquides • Protection contre les particules jusqu'au micron • Protection en cours d’utilisation: Robuste et résistant à l'abrasion • Traitement antistatique, silicium non ajouté Respirant: Perméable à
  • Eurolite répartiteur DMX Eurolite DMX Split 6X 6 canaux Construction 19 pouces
    Distributeur DMX 6 sorties pour montage en rack · Distributeur DMX pour répartir un signal d'entrée DMX vers 6 sorties DMX · Entrée et sorties à isolation galvanique · Connexions XLR 3 pôles et 5 pôles · Chaque sortie DMX avec pilote individuel et LED de données · Entrée et sorties avec fusible...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *