L’Irlande met en pause le jab d’AstraZeneca en raison de caillots sanguins

L’Irlande a suspendu dimanche l’utilisation du vaccin contre le coronavirus d’AstraZeneca par mesure de précaution en raison des problèmes de caillot sanguin.

« La décision de suspendre temporairement l’utilisation du vaccin AstraZeneca Covid-19 était basée sur de nouvelles informations en provenance de Norvège qui ont émergé tard dans la nuit. Il s’agit d’une mesure de précaution », a déclaré le ministre de la Santé Stephen Donnelly tweeté.

Ronan Glynn, le médecin-chef adjoint, mentionné Les experts ont recommandé la suspension « à la suite d’un rapport de l’Agence norvégienne des médicaments de quatre nouveaux rapports d’événements graves de coagulation sanguine chez les adultes après la vaccination avec le vaccin Covid-19 AstraZeneca. »

Mais Glynn a également averti qu’il n’avait « pas été conclu » qu’il y avait un lien entre les incidents de coagulation et le jab Astra-Zeneca, que l’Irlande a commencé à administrer début février.

Cette décision fait de l’Irlande le dernier d’une série de pays européens à annoncer des suspensions partielles ou temporaires de la vaccination avec le vaccin au milieu des problèmes de coagulation sanguine. Cela intervient également juste un jour après que les autorités irlandaises ont recommandé d’étendre l’utilisation du vaccin AstraZenca aux personnes âgées de 70 ans et plus.

La semaine dernière, l’Autriche a déclaré qu’elle suspendait l’utilisation d’un lot spécifique de vaccins après la mort d’une personne et une autre tombée malade avec des conditions de coagulation sanguine après la vaccination. Le lot en question a été livré dans 17 pays européens au total, dont l’Irlande.

La Bulgarie a annoncé vendredi qu’elle interrompait complètement les inoculations avec le vaccin AstraZeneca, citant « l’apparition d’effets secondaires inadmissibles avec l’utilisation correcte du vaccin ».

Vendredi, un porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré qu’une relation causale entre le vaccin AstraZeneca et les incidents de coagulation « n’a pas été démontrée ».

Le porte-parole a déclaré que le groupe d’experts de la vaccination de l’OMS, le SAGE, évaluait les rapports récents et rendrait ses conclusions publiques dès qu’elles seraient disponibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *