Pour une récupération meilleure et plus rapide: des chèques de 1000 € pour les Européens

Pedro Marques est membre du Parlement européen dans le groupe de l’Alliance progressiste des socialistes et démocrates et vice-président chargé du Green New Deal et de la communication.

Lorsque la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a présenté un programme de relance historique de l’UE en réponse à la crise des coronavirus, cela s’est senti comme un moment historique.

Le plan était ambitieux: 750 milliards d’euros, financés par une dette émise conjointement, donneraient aux pays de l’UE une puissance de feu supplémentaire pour alimenter leur reprise économique et les aider à traverser la plus grande crise depuis la Seconde Guerre mondiale.

Le paquet – qui totalise environ 9 pour cent du PIB de l’UE – est comparable en taille au plan de relance initial mis en place par le gouvernement des États-Unis, qui a mobilisé une somme équivalente à 10 pour cent de son PIB.

Les comparaisons favorables s’arrêtent là. Alors que l’UE cherche toujours à débloquer l’argent convenu afin qu’il puisse enfin être décaissé, Washington a pris une longueur d’avance.

Le dernier plan de relance du président américain Joe Biden – le plan Biden – est le troisième projet de loi de relance du gouvernement et il porte le soutien fédéral à l’économie à plus de trois fois la réponse européenne.

Certes, la disparité des plans de relance s’explique en partie par les différences entre les deux modèles de gouvernance – les États-Unis sont un État fédéral, tandis que l’UE est une union de pays indépendants.

Et pourtant, il y a aussi une nette différence dans l’ambition des réponses des États-Unis et de l’UE, même une fois que l’on prend en compte les mesures nationales mises en place par les pays européens en plus des liquidités de l’UE.

Non seulement la réponse américaine est-elle beaucoup plus importante. Peut-être plus important encore, il a atteint l’économie réelle beaucoup plus rapidement.

En effet, une grande partie de ses mesures de relance a pris la forme de paiements directs aux ménages, tandis que d’autres mesures ont eu un impact immédiat sur les revenus des citoyens et, par conséquent, sur la demande. Le chèque de relance de 1400 $ que chaque adulte doit recevoir dans le cadre du plan Biden sera le troisième chèque de ce type qu’il pourra encaisser depuis le début de la pandémie.

Au niveau européen, dans le même temps, non seulement les transferts directs aux citoyens semblent être un tabou, mais les règles sont conçues de manière à empêcher la plupart des fonds de récupération de l’UE d’être utilisés sur le terrain maintenant, alors qu’ils sont sans doute les plus nécessaires.

En conséquence, l’OCDE estime que les mesures de relance prises par les États-Unis auront un impact positif de 3,8% du PIB au cours des 12 prochains mois, à partir d’avril. L’impact du fonds de relance de l’UE, en revanche, est estimé entre 0,5% et 1% du PIB.

Pour aggraver les choses, les projections montrent que le niveau de soutien européen à l’économie pourrait s’avérer insuffisant. Même si la Banque centrale européenne a été rapide et audacieuse dans sa réponse à la crise (et même si elle peut faire plus dans les mois à venir), la politique monétaire a ses limites. Et en matière de politique budgétaire, l’UE est en retard.

L’UE doit déployer davantage de ressources sur le terrain dès maintenant et pas seulement à long terme. Alors que le déploiement du vaccin prend de l’ampleur et que nous nous libérons des verrouillages, nous devons nous assurer que les entreprises conservent leurs emplois et continuent d’avoir des clients, en particulier une fois que les programmes de licenciements financés par le gouvernement cessent. Cela signifie que nous avons besoin d’un solide plan de relance qui dynamise immédiatement l’économie.

L’UE doit envoyer un signal fort aux gouvernements nationaux pour qu’ils continuent de soutenir leurs économies et que l’argent de l’UE atteigne sa destination prévue en quelques mois, et non en quelques années.

Mais il existe un moyen encore meilleur de s’assurer que les fonds de relance fournissent le stimulus nécessaire: utilisez les mois qu’il faudra pour approuver les plans nationaux de relance pour trouver un moyen de payer 1000 € à chaque chômeur, personne âgée et parent.

Les paiements directs ne seront pas une solution miracle, mais ils fourniraient à l’économie un coup de pouce indispensable – c’est-à-dire si l’UE est capable de surmonter son tabou. Et pourquoi pas? Le bloc est entré dans l’histoire l’année dernière avec son accord de reprise historique. Certes, il peut le faire à nouveau de cette manière plus petite, mais tout aussi cruciale.

  • Natures Plus Nature's Plus Ultra Canneberge 1000mg Libération Prolongée 60 comprimés
    Ultra Canneberge 1000mg Libération Prolongée de Nature's Plus est un complément alimentaire à base de baies de Canneberge et de vitamine C. L'action prolongée d'Ultra Canneberge est élaborée grâce à une base spéciale qui permet la libération progressive des éléments actifs assurant une meilleure absorption et
  • ACOVA Radiateur electrique Acova VOLGA PLUS 1000W inertie fluide - TAMH-100-063/CF
    ACOVA Volga Plus : un design simple qui apportera une chaleur douce à votre pièce ! Radiateur inertie fluide pour une chaleur douce et prolongée . Montée rapide en température. Radiateur ACOVA avec programmation personnalisable intégrée . La détection de présence permet un abaissement progressif de la
  • ACOVA Radiateur electrique Acova VOLGA PLUS 1000W inertie fluide - TAMH-100-063/CF
    ACOVA Volga Plus : un design simple qui apportera une chaleur douce à votre pièce ! Radiateur inertie fluide pour une chaleur douce et prolongée . Montée rapide en température. Radiateur ACOVA avec programmation personnalisable intégrée . La détection de présence permet un abaissement progressif de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *