L’Assemblée des citoyens vote la suppression de la clause «  sexiste  » de la Constitution

La clause constitutionnelle sur la place des femmes au foyer devrait être remplacée par une reconnaissance de la valeur des soins au foyer et dans la communauté au sens large, a recommandé l’Assemblée des citoyens.

Les 99 membres de l’assemblée sur l’égalité des sexes ont voté pour un programme radical de réforme qui pourrait voir des quotas de genre dans toutes les élections et dans les organismes publics et privés, des soutiens supplémentaires pour les aidants et une nouvelle clause dans la constitution reconnaissant toutes les formes de famille dans la Constitution. , pas seulement les familles fondées sur le mariage.

La présidente de l’Assemblée, le Dr Catherine Day, a déclaré que les citoyens n’avaient pas appelé à un «changement progressif» mais à «de grands changements qui peuvent faire de l’Irlande un lieu de vie meilleur et plus égalitaire pour nous tous».

Les membres ont voté massivement pour remplacer l’article 41.2 de la Constitution qui stipule: «En particulier, l’Etat reconnaît que par sa vie au foyer, la femme apporte à l’Etat un soutien sans lequel le bien commun ne peut être réalisé.

«L’État s’efforcera donc de faire en sorte que les mères ne soient pas obligées, par nécessité économique, de travailler au mépris de leurs devoirs à la maison.»

Conformément au changement constitutionnel, ils ont recommandé que les soignants aient une structure de rémunération et des avantages (y compris les indemnités de maladie et les pensions) qui récompensent leur niveau de compétence et de formation, similaires à ceux des enseignants et des infirmières.

Ils devraient avoir une structure de carrière, y compris l’accès à la formation et à l’inscription professionnelle, qui leur permette de progresser dans le domaine de leur choix.

Les citoyens ont recommandé que d’ici la fin de 2022, les quotas de genre soient étendus pour les candidats des partis aux élections locales, Seanad et européennes.

Les quotas entre les sexes devraient être augmentés de 30% à 40% et devraient également s’appliquer aux hommes. Le financement des organismes publics devrait être subordonné à l’atteinte d’un quota d’équilibre entre les sexes de 40% d’ici 2025.

De même, la législation sur les quotas de genre devrait obliger les entreprises privées à avoir au moins 40% d’équilibre entre les sexes dans leurs conseils d’administration.

Le financement public des organisations culturelles, sportives, artistiques et médiatiques devrait être subordonné à un quota de 30% de représentation des femmes et des hommes dans leurs organes directeurs d’ici 2025 et 40% d’ici 2030.

Les citoyens ont recommandé de passer à un modèle de garde d’enfants financé par l’État, accessible et réglementé au cours de la prochaine décennie.

Garde d’enfants

Ils ont suggéré que la part de l’État dans le PIB consacrée à la garde des enfants devrait passer de 0,37% du PIB actuel à au moins 1% d’ici 2030 au plus tard.

Le congé payé pour les parents devrait couvrir la première année de la vie d’un enfant, être non transférable, offrir aux parents seuls la même période totale de congé qu’un couple et être incité en augmentant les niveaux de paiement pour encourager une augmentation de la participation.

Des objectifs devraient être fixés pour réduire l’écart de rémunération horaire entre les hommes et les femmes à 9 pour cent d’ici 20256 et à 4 pour cent d’ici 2030 en vue de l’éliminer d’ici 2035.

Le Conseil national des femmes a accueilli favorablement la recommandation de remplacer la clause «sexiste et dépassée» sur la place des femmes au foyer et de soutenir les aidants.

Son directeur Orla O’Connor a déclaré qu’il «envoie un signal fort et clair au gouvernement et à tous les décideurs que l’égalité des femmes doit être au centre de notre Constitution, de notre législation et de nos politiques.

«Les recommandations ont le potentiel de vraiment transformer la vie des femmes et des filles dans ce pays et incluent les éléments clés dont nous avons besoin pour parvenir à l’égalité des sexes. Nous appelons le gouvernement à donner la priorité à leur mise en œuvre sans délai. »

Les citoyens ont également appelé à un plus grand rôle de l’État dans la fourniture de soins dans ce pays avec un modèle public de garde d’enfants et une amélioration des salaires et des conditions pour les éducatrices, dont la majorité sont des femmes.

Mme O’Connor a appelé le gouvernement à organiser un référendum l’année prochaine pour modifier la Constitution conformément aux recommandations de l’Assemblée des citoyens.

L’assemblée s’est réunie pendant six week-ends en ligne sous la présidence de Catherine Day, ancienne secrétaire générale de la Commission européenne.

Réagissant au rapport, Taoiseach Micheál Martin a remercié les membres pour leur service.

Rappelant ce qu’il a dit lorsqu’il s’est adressé à l’assemblée en octobre, le Taoiseach a réaffirmé que les assemblées de citoyens ont un bilan fier en Irlande.

Le rapport final de l’Assemblée des citoyens sur l’égalité des sexes devrait être présenté à l’Oireachtas et publié en juin 2021.

  • Constitution de la République française. 2020 - 17e ed.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *