La controverse sur le vaccin Coombe gronde avec une rafale de lettres

Les retombées de la vaccination controversée de Coombe contre les proches du personnel se sont poursuivies avec une rafale de lettres acrimonieuses impliquant le président du conseil d’administration de l’hôpital, l’un de ses consultants, son mari et un ministre du gouvernement.

Critique exprimée par Deirdre Murphy, professeur d’obstétrique au Trinity College de Dublin et consultante à la maternité de Dublin, à propos des vaccinations du 8 janvier de parents avec des doses restantes de Covid-19 – sautant en avant dans une file d’attente qui donnait alors la priorité aux travailleurs de la santé et aux maisons de retraite résidents – a suscité une réaction de colère de la part du président du conseil d’administration de l’hôpital.

Cela, combiné à une réunion tendue de consultants médicaux et de certains membres du conseil d’administration de l’hôpital en avril, a exaspéré le mari du médecin généraliste du professeur Murphy, Tom Fahey, professeur de médecine générale au Royal College of Surgeons.

Lundi, le professeur Fahey s’est plaint au ministre de la Santé Stephen Donnelly du traitement de son épouse par l’hôpital en raison de ses préoccupations, copiant cette lettre et les lettres impliquant sa femme et l’hôpital au directeur général du HSE Paul Reid et au Dr Rita Doyle, présidente de l’Irlande. Conseil médical.

Le différend découle d’une lettre que le professeur Murphy a envoyée au conseil d’administration le 7 avril dans laquelle elle a appelé à la démission du maître du Coombe, le professeur Michael O’Connell, et de l’un des membres du personnel qui ont fait vacciner des membres de leur famille tard ce vendredi soir en janvier.

«Erreurs»

Lors de la publication d’un rapport de l’avocat Brian Kennedy sur les vaccinations, publié le 1er avril, le conseil de l’hôpital a admis que des «erreurs» avaient été commises et que des mesures étaient prises pour éviter toute répétition.

Mais le professeur Murphy souhaite plus d’action, partageant sa lettre du 7 avril avec d’autres consultants et collègues de l’hôpital, et faisant part de ses préoccupations à M. Donnelly et M. Reid.

En réponse à la lettre du 7 avril du professeur Murphy, Mary Donovan, présidente du conseil, a déclaré que sa décision de diffuser ses préoccupations plus largement était «tout à fait inappropriée». Elle a également fait part de ses préoccupations au professeur Murphy au sujet de la reproduction de ses lettres dans des articles du europe-infos.fr.

Mme Donovan l’a accusée de chercher à «saper» l’autorité du conseil et la «bonne gouvernance» du Coombe, affirmant que ses actions avaient causé «un préjudice à la réputation» de l’hôpital.

Sa lettre se terminait par ce qui a été interprété par le professeur Murphy et son mari comme un avertissement: «En tant qu’employé du Coombe, il existe des moyens de faire part de vos préoccupations en interne et ceux-ci doivent être suivis.»

Le 20 avril, le professeur Murphy a répondu à Mme Donovan en défendant l’expression de ses préoccupations, affirmant qu’il s’agissait de «préoccupations très claires persistantes autour de la gouvernance».

«Aucune institution ne devrait être au-dessus des questions et aucun individu ne devrait être menacé pour avoir posé des questions valables», a déclaré le professeur Murphy à Mme Donovan.

Les vaccins appartenaient au HSE et M. Donnelly avait la responsabilité globale des vaccinations, et lui et M. Reid avaient le droit de savoir ce qu’elle estimait être des lacunes dans le rapport, qui contenait «des omissions et des incohérences», a-t-elle affirmé. Le professeur Murphy avait fait part de ses préoccupations à M. Kennedy et au conseil d’administration sur la façon dont l’hôpital avait négligé 39 étudiants en médecine de Trinity en attente de vaccins et d’autres membres du personnel de l’hôpital de première ligne.

« Désolé épisode »

«Les dommages à la réputation de l’hôpital ont été causés par ceux qui ont choisi de vacciner les membres de leur famille et ceux qui se sont sentis incapables de remettre en question le leadership inapproprié manifesté la nuit en question», a-t-elle déclaré à Mme Donovan. « Il serait utile que le conseil se concentre sur la source du problème plutôt que sur une personne qui tente de sauver une partie de l’intégrité de cet épisode désolé. »

La présence de trois membres non médicaux du conseil d’administration de Coombe – Mme Donovan, l’avocat John Gleeson et la consultante en affaires Theresa Daly – à une réunion du 20 avril des consultants médicaux du Coombe a conduit le mari du professeur Murphy, le professeur Fahey, à écrire à M. Donnelly.

Il a allégué que la lettre de Mme Donovan et la présence des membres non médicaux du conseil à la réunion visaient à «menacer» et à «isoler» le professeur Murphy, tentant en fait de la faire taire.

«Que cela arrive à une obstétricienne senior dans l’une des maternités de l’État dédiée aux soins des femmes et de leurs bébés est grotesque», a-t-il écrit.

Interrogée sur les remarques du professeur Fahey à propos de la réunion du 20 avril, une porte-parole de Coombe a déclaré: «Reflétant le sérieux avec lequel le problème de la vaccination était et est traité, les membres du conseil ont assisté à des réunions sur la question avec toutes les cohortes du personnel, y compris les consultants.

Le professeur Fahey a déclaré au ministre que le professeur Murphy «avait soulevé des questions d’intérêt public sincère concernant l’administration incorrecte du vaccin, y compris le fait que le PDG / maître n’a pas contacté les étudiants TCD qui étaient éligibles à la vaccination Covid ce jour-là.» Il a noté qu’un autre consultant du Coombe, le professeur Chris Fitzpatrick, un ancien maître de l’hôpital, a déclaré qu’il n’avait pas reçu de correspondance similaire, bien qu’il ait également appelé publiquement le maître à démissionner.

«Pourquoi le conseil d’administration de Coombe a-t-il décidé de choisir une obstétricienne senior?» Il a demandé.

En réponse aux questions de l’europe-infos.fr, le Coombe a déclaré que le conseil «prend ce qui s’est passé extrêmement au sérieux et a lancé un processus pour aborder les implications».

«Alors que ce processus est en cours, l’hôpital n’a plus aucun commentaire», a déclaré une porte-parole. Un porte-parole HSE a déclaré que le directeur général, Paul Reid, n’avait aucun commentaire.

  • Bc-elec - HPB1X3-GS Boite aux lettres sur pieds Anthracite pour 3 appartements
    Boite aux lettres en acier sur pieds avec 3 entréesChaque boite aux lettres possède sa propre fenêtre porte-nom. 2 clés sont fournies pour chaque boite aux lettres Le support étant déjà prémonté, vous pourrez placer les boites au lettres sur le support avec la visserie fournie.matériel de montage inclusDonnées techniques:Matière: acier galvaniséRevêtement en poudre en noir  Dimensions du pied de support : 120 x 5cmDimensions de la boite aux lettres : 27 x 38.5 x 35cmHauteur des pieds : 1,20m Dimensions des cartons: 42 x 31 x 40cm (5.3Kg) - 15 x 14 x 124 (4.5Kg)Poids: 10kg
  • Bc-elec - HPB1X4-GS Boite aux lettres sur pieds Anthracite pour 4 appartements
    Boite aux lettres en acier sur pieds avec 4 entréesChaque boite aux lettres possède sa propre fenêtre porte-nom. 2 clés sont fournies pour chaque boite aux lettres Le support étant déjà prémonté, vous pourrez placer les boites au lettres sur le support avec la visserie fournie.matériel de montage inclusDonnées techniques:Matière: acier galvaniséRevêtement en poudre en noir  Dimensions du pied de support : 150 x 5cmDimensions de la boite aux lettres : 27 x 38.5 x 47cmHauteur des pieds : 1,50m Dimensions des cartons: 42 x 31 x 50cm (6.5Kg) - 15 x 14 x 154cm (5.5Kg)Poids: 12kg
  • LEGRAND Repère Duplix - Lettre Y - Noir sur fond jaune - Emballage 600
    Caractéristique s gén ér al e s : Système de repérage Duplix™ - pour câbles Système de repérage ouvert ou fermé, avec repères ou étiquettes Caractéristiques produit : Repères Bande de 20 repères Noir sur fond jaune Emballage de 600 : 30 x 20 repères Lettre Y

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *