Un système d’équité partagée fera grimper les prix des logements, selon l’opposition

Le nouveau programme de partage des capitaux propres du gouvernement pour le logement abordable propose un plafond de prix de 500 000 € pour les appartements et de 450 000 € pour les maisons, à Dublin et à Dún Laoghaire.

Le ministre du Logement, Darragh O’Brien, a reçu l’autorisation de publier le projet de loi sur le logement abordable lors d’une réunion du Cabinet mardi, face aux critiques furieuses de l’opposition.

L’aspect le plus controversé du projet de loi est le système d’équité partagée, dans le cadre duquel l’État peut prendre une participation de 20% dans le premier logement d’une famille. Les propriétés sont soumises à un plafond de prix, les plafonds les plus élevés après Dublin et Dún Laoghaire étant Cork, Fingal, Galway City, South Dublin et Wicklow, où la limite supérieure est fixée à 400000 €.

Les plafonds les plus bas sont de 225 000 € pour les comtés de Cavan, Donegal, Leitrim, Longford, Mayo, Monaghan, Sligo et Tipperary.

Les primo-accédants peuvent également bénéficier du système d’aide à l’achat existant qui accorde un allégement fiscal jusqu’à 10 pour cent de la valeur de la propriété (jusqu’à un maximum de 30 000 €). Si l’État devait prendre une participation de 20 pour cent dans un appartement évalué à 500 000 € à Dublin, les acquéreurs auraient encore besoin d’un crédit hypothécaire bancaire de 400 000 € (ou 370 000 € s’ils se prévalent du droit d’achat).

M. O’Brien a défendu le prix plafond, affirmant qu’il était basé sur les prix médians dans toutes les régions. «Ils sont au-dessus du [median] mais cela permet différents types de [design]», A-t-il dit, ajoutant:« Nous allons le garder à l’étude. »

Il a également déclaré à l’europe-infos.fr qu’il s’attendait à ce que la plupart des nouveaux acheteurs de maisons recherchent une valeur nette inférieure à 20%, généralement entre 10 et 15%.

Cependant, les casquettes ont été immédiatement attaquées par l’opposition, car elles rendaient les maisons tout sauf abordables.

«Le gouvernement vit sur une autre planète s’il pense que 450 000 € pour une maison à Dublin – et 400 000 € à Cork et Galway – sont abordables. Ce n’est tout simplement pas le cas », a déclaré Cian O’Callaghan des sociaux-démocrates.

Régime de location-coût

Le projet de loi comprend également des propositions pour un système de loyer payant et une exigence que tous les nouveaux ensembles de logements comprennent 10% de logements abordables en plus de 10% de logements sociaux.

Toutes les dispositions du projet de loi ont été violemment contestées, en particulier ses dispositions relatives à l’équité partagée. Les partis d’opposition ont affirmé que cela ferait grimper les prix des maisons neuves.

Eoin Ó Broin du Sinn Féin a déclaré: «Ce n’est pas un programme de logement abordable. Cela va augmenter les prix des logements. »

Cela a été fermement démenti par M. O’Brien. Il affirme que des programmes similaires à Londres n’ont entraîné qu’une augmentation de 1 pour cent des prix. Citant d’autres rapports, la sénatrice Rebecca Moynihan du Labour a affirmé que cela avait entraîné une inflation de 6 pour cent. M. Ó Broin a également évoqué les inquiétudes soulevées par la Banque centrale et l’ESRI au sujet de l’impact inflationniste des actions partagées.

L’Agence nationale du logement a déclaré au ministère du Logement en septembre dernier qu’un programme similaire au Royaume-Uni avait entraîné une augmentation de 6% des prix des logements dans la grande région de Londres.

Fardeau de la dette

M. O’Brien a soutenu que les 20 pour cent des capitaux propres de l’État ne constituaient pas une deuxième hypothèque, ni un fardeau supplémentaire pour les ménages, comme le prétend l’opposition. Il a déclaré mardi qu’il n’y aurait aucune charge d’intérêt sur les capitaux propres pendant les cinq premières années, passant à 1,75% entre les années 6 et 15 et à 2,14% entre les années 16 et 29.

Cela entraînerait la construction de 6 000 nouvelles maisons au cours des trois prochaines années, a-t-il insisté. Le partage des capitaux propres impliquait une dépense de l’État de 75 millions d’euros sur un marché hypothécaire de 11 millions d’euros et n’était qu’une composante de nombreuses mesures, a-t-il ajouté.

Il est également apparu qu’une société mondiale d’investissement immobilier, Round Hill Capital, a été impliquée dans l’acquisition de près de 250 maisons dans de nouveaux développements dans le nord de Dublin et Maynooth, Co Kildare, qui seront louées à des familles. L’opposition a soutenu que l’achat réduirait l’offre de maisons pour les premiers acheteurs et pourrait également entraîner des pressions inflationnistes.

Le verrouillage de Covid-19 sur la construction de maisons a signifié pas plus de 14000 nouvelles maisons seront construites en 2021, a confirmé M. O’Brien, et le gouvernement devra maintenant augmenter le nombre à 33000 par an d’ici la fin de son mandat pour atteindre ses propres objectifs.

En vertu des propositions de prix de location du projet de loi, les locataires paient un loyer qui couvre uniquement les coûts de livraison, de gestion et d’entretien des maisons. Le ministre a déclaré que les premières maisons seront livrées cette année à un minimum de 25 pour cent de moins que la valeur marchande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *