Le prince du Liechtenstein accusé d’avoir braconné le «  plus gros ours de Roumanie  »

Des ONG environnementales ont accusé un prince de la famille royale du Liechtenstein d’avoir tiré sur le plus gros ours de Roumanie dans un acte de chasse au trophée.

L’agent vert roumain et le groupe autrichien VGT ont déclaré dans un communiqué conjoint publié mercredi que le prince Emanuel von und zu Liechtenstein s’était rendu en Roumanie en mars de cette année et avait tué un ours brun de 17 ans dans une réserve naturelle protégée.

Selon les ONG, le prince, qui vit en Autriche, est venu en Roumanie sous prétexte d’avoir abattu une ours femelle pour laquelle le gouvernement roumain avait émis une dérogation spéciale pour la chasse. La femelle dérangeait les habitants d’un village dans un site de protection de la nature dans les montagnes des Carpates.

Cependant, l’ours que le prince a abattu était un homme surnommé Arthur qui avait été observé par un garde forestier de l’agent Green et s’était toujours tenu à l’écart des villageois, ont déclaré les ONG.

« Il est clair que le prince n’est pas venu pour résoudre le problème des locaux, mais pour tuer l’ours et ramener à la maison le plus gros trophée pour l’accrocher au mur. On a affaire à un jeu de braconnage, car ils ont tiré sur le mauvais ours », a déclaré le président de l’agent Green, Gabriel Paun, dans son communiqué.

Le Premier ministre roumain Florin Cîțu a semblé minimiser la question dans une interview accordée aux médias nationaux mercredi, déclarant: « Il semble que ce ne soit pas le plus gros ours. » Il a ajouté que toutes les informations circulant en public n’étaient pas correctes et qu’une enquête serait ouverte sur le meurtre de l’ours.

L’Associated Press a rapporté avoir vu des documents montrant que le prince avait payé l’équivalent de 7 000 € pour obtenir un permis de chasse de quatre jours.

Les ours bruns sont protégés contre la chasse délibérée en vertu de la directive sur les habitats de l’UE et des dérogations ne peuvent être accordées que dans des circonstances spéciales, par exemple si l’animal met le public ou d’autres animaux sauvages en danger.

« La Roumanie a constamment violé la législation communautaire dans ce domaine depuis son adhésion à l’UE en fixant des quotas de récolte et de dérogation sans jamais mettre en œuvre des mesures de coexistence et de co-adaptation », ont écrit les groupes dans leur déclaration.

Lorsqu’on lui a demandé si Arthur était vraiment le plus gros ours vivant en Roumanie ou même dans l’UE, comme l’avaient affirmé les ONG, Ann-Kathrin Freude de VGT a déclaré: «Nous ne pouvons pas vraiment mesurer la hauteur de tous les ours, mais l’indication que nous avons est le score du trophée. Vous pouvez avoir 600 points pour les meilleurs ours que vous pourriez collecter, et il a 592,8 points. C’est le nombre le plus élevé jamais enregistré dans la chasse aux trophées, donc il pourrait très bien être le plus gros ours. « 

Elle a ajouté: «C’est un grand problème que les gens riches du monde entier continuent de chasser les trophées en tant qu’activité sociale».

POLITICO a contacté le prince pour une réponse mercredi soir mais n’a pas reçu de réponse. Le journal suisse Blick l’a rapporté en disant: « Personnellement, je ne veux en aucune façon m’impliquer dans la discussion ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *