L’achat en gros d’une propriété doit être abordé dans le cadre du processus de planification, dit Ryan

Le ministre des Transports, Eamon Ryan, a réitéré la détermination du gouvernement de mettre fin à la pratique des fonds d’investissement qui achètent en gros de nouvelles maisons et a déclaré que le problème serait résolu par le biais du processus de planification.

S’exprimant sur Morning Ireland de la radio RTÉ, M. Ryan a déclaré: «Nous devons l’arrêter. Nous ne pouvons pas empêcher les gens d’entrer sur le marché. »

Cela intervient après que des personnalités de haut niveau ont confirmé mercredi que le gouvernement s’emploierait à empêcher les fonds d’investissement d’acheter des lotissements entiers, les discussions se poursuivant sur la meilleure manière de mettre en œuvre la politique.

M. Ryan a déclaré que le ministre du Logement, Darragh O’Brien, allait aborder la question dans le cadre du processus de planification, mais que des approches différentes seraient également nécessaires car il s’agissait d’une question complexe. «Je pense que la meilleure approche est la planification», a-t-il ajouté.

M. Ryan a déclaré que le gouvernement s’était engagé à ne pas permettre que le marché du logement soit dominé par des fonds d’investissement qui bloquaient les couples hors du marché, mais a ajouté que des investisseurs étaient nécessaires pour des projets tels que les grands immeubles à appartements et que l’État devait gérer des programmes de location à coûts. Cela est conforme à la conviction du gouvernement selon laquelle les fonds d’investissement ne doivent pas être chassés du marché car ils ont un rôle important à jouer dans le financement de certains types de développement.

M. Ryan a déclaré qu’il ne pensait pas que la pratique de l’achat en gros de maisons dans les nouveaux domaines était répandue, mais que le gouvernement devait y mettre un terme avant qu’elle ne se généralise. Le marché du logement ne fonctionne pas tel quel et d’autres mesures seraient nécessaires, a-t-il déclaré.

M. Ryan a déclaré que cette décision pourrait nécessiter une législation qui prendrait du temps. Ceci est repris par certaines sources impliquées dans les discussions, qui craignent que le processus ne soit semé d’embûches juridiques.

‘Enfermé dehors’

Cette décision fait suite à de vives critiques de l’opposition contre le gouvernement à la suite d’informations selon lesquelles des projets de logements familiaux avaient été achetés par des fonds d’investissement, une tendance qui, selon les partis de l’opposition et les militants pour le logement, éloignait les familles du marché.

Dans un tweet, la dirigeante du Sinn Féin, Mary Lou McDonald, a déclaré: «Le gouvernement a pour politique d’inciter et de soutenir les fonds d’investissement privés à acheter des logements dans tout l’État. Le gouvernement a pour politique d’empêcher toute une génération d’accéder au logement abordable. »

Le Taoiseach Micheál Martin et le Tánaiste Leo Varadkar ont exprimé mercredi leur mécontentement face à cette pratique, M. Martin déclarant au Dáil qu’elle était « inacceptable » et « sera examinée ».

Mais des sources impliquées dans des discussions en coulisse ont déclaré que les dirigeants du parti avaient pris la décision de mettre fin à la pratique et que les responsables examinaient les moyens de le faire.

Des sources gouvernementales ont indiqué qu’elles souhaitaient que les investisseurs financent des «constructions supplémentaires» qui n’auraient pas lieu autrement. Il y a peu d’opposition au sein du gouvernement aux fonds finançant des projets d’appartements à grande échelle à louer dans les zones urbaines.

Cependant, les ministres et les hauts fonctionnaires ont été alarmés par les informations faisant état de rachat de lotissements entiers, bien que rien ne puisse légalement empêcher les fonds de le faire. Une source a déclaré que les fonds étaient nécessaires pour leur «intention initiale», mais pas pour «l’approvisionnement de cueillette qui existe déjà».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *