Le Royaume-Uni fait un «  pas majeur  » vers l’interdiction des exportations d’animaux vivants

Le gouvernement britannique lance aujourd’hui une consultation de huit semaines sur les moyens de protéger le bien-être des animaux dans les transports, y compris l’interdiction des exportations vivantes pour l’abattage et l’engraissement.

Parmi les autres propositions examinées dans le cadre de l’examen, citons la réduction des temps de trajet maximum, des couchettes plus spacieuses pour les animaux en transit et des règles plus strictes pour le transport par mer.

«Aujourd’hui marque une étape majeure dans la réalisation de notre engagement manifeste de mettre fin aux exportations vivantes destinées à l’abattage. Maintenant que nous avons quitté l’UE, nous avons la possibilité de mettre fin à cette pratique inutile « , a déclaré George Eustice, ministre de l’Environnement et de l’Agriculture. » Nous voulons nous assurer que les animaux sont épargnés du stress avant l’abattage. « 

Si le plan se concrétise, le Royaume-Uni deviendrait le premier pays d’Europe à mettre fin à cette pratique.

Les animaux vivants souffrent souvent de détresse et de blessures lors de voyages excessivement longs, où les militants affirment que la surpopulation, la déshydratation et les maladies sont monnaie courante.

Le malaise du public face à cette pratique s’est accru depuis 2019, lorsque 70000 moutons ont été transportés au Koweït à des températures supérieures à 40 ° C, et 14000 moutons se sont noyés lorsqu’un navire a coulé au large des côtes de la Roumanie.

Le PDG de la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals, Chris Sherwood, a déclaré qu’une interdiction des exportations d’animaux vivants serait désormais «une réalisation historique pour le bien-être animal».

Le conseiller politique en chef de Compassion in World Farming, Peter Stevenson, a déclaré que le groupe était «ravi» de cette nouvelle. «Nous exhortons les agriculteurs à ne pas s’opposer à l’interdiction proposée, mais plutôt à reconnaître que c’est un élément important pour aller de l’avant vers un avenir de bien-être élevé», a-t-il déclaré.

Environ 6400 animaux ont été transportés directement du Royaume-Uni pour être abattus en Europe continentale en 2018, selon les chiffres du gouvernement.

  • Le petit cochon Formule buffet à volonté avec un café pour 1, 2 ou 4 personnes dans l'un des 2 restaurants Le Petit Cochon
    Une cuisine traditionnelle à volonté à partager en tête à tête, entre amis ou en famille
  • OuiGlass St Jean d'Illac ou Tresses Rénovation des optiques de phares pour tous types de véhicules dans l'un des 2 centres OuiGlass
    Profiter d’une prestation pour prendre soin de son véhicule et rouler en sécurité
  • Volitude Centre ULM Grenoble Isère Baptême de l’air ou vol avec initiation au pilotage à bord d'un ULM dès 69 € avec Volitude Centre ULM Grenoble Isère
    Vivre des sensations fortes jusqu’à 180 km/h dans un centre de pilotage professionnel tout équipé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *