Le coronavirus jette une ombre sur les élections roumaines

Appuyez sur play pour écouter cet article

BUCAREST – Le coronavirus jette une ombre longue et sombre sur une élection générale en Roumanie dimanche, menaçant de faire baisser le taux de participation et de stimuler l’extrême droite.

Le Premier ministre de centre-droit, Ludovic Orban, qui se présente pour un autre mandat, et d’autres politiciens de premier plan tentent de rassurer les électeurs sur le fait qu’un voyage au bureau de vote présente moins de risques qu’un voyage au supermarché. Il sera demandé aux gens de porter des masques en tout temps, de se désinfecter les mains à l’entrée et à la sortie des bureaux de vote et de se tenir à distance des autres.

Mais de telles assurances peuvent réduire peu de glace dans un pays qui a relativement bien résisté à la première vague de coronavirus – avec des verrouillages forcés par l’armée, des fermetures rapides des frontières et des interdictions de voyager – mais se débat mal avec la dernière éruption de cas.

Un assouplissement des règles au cours de l’été et au début de l’automne a conduit à une accumulation mortelle. Samedi, plus de 12000 personnes sont décédées en Roumanie des suites du virus – 134 d’entre elles au cours des dernières 24 heures. Le système de santé, affaibli par des années de corruption, de mauvaise gestion et de pénurie de personnel, se déforme, certains hôpitaux étant incapables de répondre à la demande de lits, tandis que d’autres font régulièrement face à des pannes d’approvisionnement de base, d’eau chaude et de chauffage. Un incendie dans un hôpital COVID-19 en novembre a tué 15 patients.

Certaines grandes villes sont soumises à de sévères restrictions de verrouillage, les personnes ayant pour instruction de ne pas quitter leur domicile sans raison valable et interdites de s’attarder dans les lieux publics.

«Une moindre participation, en particulier de la part de la classe moyenne des grandes villes en quarantaine, est susceptible de stimuler l’extrême droite, et nous pourrions même avoir la désagréable surprise de les voir revenir au parlement», a déclaré Cristian Pîrvulescu, doyen à la faculté des sciences politiques. à l’École nationale d’études politiques et d’administration.

Pîrvulescu s’attend à ce que le taux de participation soit inférieur de trois à cinq points de pourcentage à celui de 2016, alors qu’il était de 39%. Le seuil pour entrer au parlement est de 5% des voix.

Les nationalistes d’extrême droite de l’Alliance pour l’unité des Roumains ont fait des gains parmi les sceptiques corona et les anti-vaxxers pendant la pandémie, ainsi que parmi certains groupes religieux néo-protestants, a déclaré Pîrvulescu.

Dans le même temps, a-t-il déclaré, «de nombreuses personnes ont peur de quitter leur domicile» dans les bastions urbains du Parti national libéral d’Orban (PNL) et de leurs partenaires de coalition probables, le parti libéral USR-PLUS.

«Je pense que le taux de participation sera inférieur à celui de 2016, et la pandémie est le problème», a déclaré le vice-président de l’USR-PLUS, Claudiu Năsui.

Siegfried Mureșan, un membre éminent du PNL au Parlement européen, a déclaré que la pandémie ajoutait un élément supplémentaire d’incertitude au vote.

«Nous ne pouvons pas savoir quel sera le taux de participation en cas de pandémie. Mais quoi qu’il en soit, les schémas d’absentéisme ne seront pas les mêmes que lors des élections précédentes », a-t-il déclaré dans son bureau au siège du PNL à Bucarest. «Les personnes âgées peuvent rester à l’écart de la peur, mais il est important de dire qu’il n’y a aucune raison à cela, les élections seront sûres.

Les sondages montrent que le PNL est en tête, l’USR-PLUS se disputant la deuxième place avec le Parti social-démocrate (PSD) de centre-gauche, qui détient actuellement le plus de sièges au parlement. Pîrvulescu a déclaré que le vote du PSD sera le moins affecté par la pandémie en raison de sa force dans les zones rurales, où les effets de la pandémie n’ont pas été aussi graves.

Le PNL d’Orban dirige actuellement un gouvernement minoritaire mais s’appuie fortement sur USR-PLUS pour adopter une législation. Le PNL et l’USR-PLUS ont tous deux exclu une coalition avec le PSD.

  • Boho Green Revolution Ombre à Paupières Crème 02 Crème cuivre
    Boho Green Revolution Ombre à Paupières Crème offre un regard lumineux et naturel. Sa texture crémeuse fond à la perfection sur la peau et assure un effet satiné. Une collection printemps-été, inspirée par l'éclat du corail marin : des teintes vitaminées entre le rose et l'orangé. Innovation texture ! Une
  • Benecos Recharge Ombre à Paupières Ballerina Glam 1,5g
    La Recharge Ombre à Paupières Ballerina Glam de Benecos est spécialement adaptée pour la palette à maquillage Benecos It-Pieces. Riche en pigments, elle habille instantanément votre regard. Cette recharge est emballée dans du papier recyclé, sans aucun plastique, afin de limiter l'impact sur l'environnement.
  • Benecos Recharge Ombre à Paupières Muddy Olive 1,5g
    La Recharge Ombre à Paupières Muddy Olive de Benecos est spécialement adaptée pour la palette à maquillage Benecos It-Pieces. Riche en pigments, elle habille instantanément votre regard. Cette recharge est emballée dans du papier recyclé, sans aucun plastique, afin de limiter l'impact sur l'environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *