Problèmes familiaux et stress aux examens derrière l’augmentation de l’anxiété chez les enfants du primaire

Les enseignants s’inquiètent de la montée de l’anxiété chez les enfants du primaire liée à des problèmes tels que la vie professionnelle des parents, l’éclatement de la famille et la croissance des tests standardisés, selon une grande enquête.

Les résultats sont contenus dans Children’s School Lives, une étude historique qui suit 4 000 enfants dans près de 200 écoles. Il a été réalisé par des chercheurs de l’école d’éducation de l’UCD.

Il montre qu’environ la moitié des enseignants estiment que les tests standardisés – qui sont obligatoires en deuxième, quatrième et sixième classe – provoquent de l’anxiété chez les enfants et les parents.

L’impact de la technologie numérique a également été noté comme une préoccupation en termes d’impact du temps passé à l’écran sur l’apprentissage et la sécurité.

«Il y a une énorme augmentation de l’anxiété et c’est lié aux problèmes familiaux, aux problèmes familiaux … juste de petits enfants incertains de leurs arrangements le soir, inquiets pour beaucoup de choses», a déclaré un enseignant aux chercheurs.

Interrogés sur leur vie à la maison, les deux tiers des élèves de deuxième classe ont déclaré qu’ils n’avaient «jamais» reçu de lecture ou qu’ils avaient rarement été lus. Une proportion similaire a déclaré ne jamais ou rarement pratiquer le comptage à la maison.

Téléphone portable

L’enquête a révélé que plus d’un tiers des élèves de deuxième classe avaient un téléphone portable, alors que la grande majorité a déclaré qu’il y avait plus de deux ordinateurs ou appareils numériques à la maison.

Seuls 2% des enfants ont déclaré qu’ils n’avaient pas accès à un ordinateur ou à un appareil à la maison.

De nombreux enfants ont déclaré avoir accès à une gamme d’activités extrascolaires, environ la moitié pratiquant des sports d’équipe et un peu moins pratiquant la musique, l’art, la danse ou la natation.

La recherche a été commandée par le Conseil national du curriculum et de l’évaluation (NCCA) et dirigée par le professeur Dympna Devine, le professeur agrégé Jennifer Symonds et le professeur adjoint Seaneen Sloan.

Arlene Forster, directrice générale du NCCA, a déclaré que les résultats alimenteront un examen du programme primaire en veillant à ce que les expériences des enfants soient pleinement prises en compte.

Elle a déclaré que cela contribuera à faire en sorte que le nouveau programme puisse fournir «une base solide pour que les enfants s’épanouissent, s’épanouissent et réalisent leur plein potentiel pendant leur enfance et dans le futur».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *