La vague de roulement de Limerick laisse Waterford se noyer dans son sillage

Limerick 0-30 Waterford 0-19

L’année la moins prévisible s’est terminée avec les champions que la plupart des gens avaient imaginé au départ. Le virus a tout bouleversé sauf la vérité de base sur la force et la puissance de Limerick et avec elle, leur domination sur le championnat de hurling. Ils ont mis Waterford au hachoir ici et se sont régalés de ce qui restait.

À la fin, cela n’aurait pas pu être plus différent de 2018. Limerick s’est dirigé vers la All-Ireland sans arrière-pensée. Il n’y avait aucune inquiétude, aucun fantôme de l’histoire, aucune incapacité à regarder. C’était des affaires, clair et simple. Waterford aurait pu être n’importe qui – ils auraient tout de même été écrasés.

La marge était de 11 points mais cela aurait pu être n’importe quoi. Limerick termine l’année avec une moyenne de cinq matchs d’exactement 30 points. Ils ont jeté Waterford de côté en jouant à leur idée du par et en osant l’équipe de Liam Cahill pour suivre. Bien avant le coup de sifflet final, il était clair que ce n’était pas vraiment une option.

Quand ils sont dans ce genre d’humeur, Limerick est une vague qui roule. Le mieux que vous puissiez espérer est de retenir votre souffle et d’essayer de récupérer vos pieds dès qu’ils vous submergent. Vous appelleriez Tom Morrissey et l’homme du match Gearóid Hegarty un coup de poing un-deux, sauf que l’un d’eux fait généralement l’affaire – il y a rarement besoin des deux.

Le capitaine de Limerick, Declan Hannon, lève la Coupe Liam MacCarthy après la victoire sur Waterford lors de la finale du All-Ireland SHC à Croke Park.  Photographie: Ryan Byrne / Inpho

Le capitaine de Limerick, Declan Hannon, lève la Coupe Liam MacCarthy après la victoire sur Waterford lors de la finale du All-Ireland SHC à Croke Park. Photographie: Ryan Byrne / Inpho

Morrissey avait trois points au tableau à la mi-temps, Hegarty en avait deux. Mais les chiffres nus ne rendent pas vraiment justice à leur influence. Ils étaient monstrueux sous la rondelle de Limerick et entreprenants pour amener les autres dans le match. Hegarty a renvoyé Cian Lynch pour une chance de but précoce que Lynch a massacrée et a dessiné à deux reprises la couverture de Waterford pour laisser la place à Aaron Gillane de gagner des points.

Limerick menait par 0-8 à 0-4 lors de la première pause dans l’eau, même si cela aurait pu être bien pire. En dehors de cette chance de Lynch, Waterford avait besoin de Stephen O’Keeffe pour réaliser un superbe double arrêt. Kyle Hayes était implacable sur la rondelle de Waterford toute la journée et dès qu’il s’est cassé sur celui-ci, un transfert rapide à Lynch signifiait que le but était allumé même s’ils n’étaient encore qu’au milieu de terrain. À peine O’Keeffe avait repoussé le tir de Hayes, mais il devait se mettre à sa gauche pour bloquer l’effort de rebond de Lynch.

Cependant, vous ne pouvez attraper qu’un nombre limité de balles. À peine la rupture de l’eau était-elle passée, mais le désastre a frappé Waterford. Tadhg de Búrca est tombé au milieu d’une poussée de bousculade et a immédiatement enlevé son casque. Après avoir passé l’hiver dernier à se remettre d’un croisé déchiré, De Búrca avait l’air résigné à son sort.

À ce stade, vous pourriez pardonner à Waterford d’avoir été résigné au leur. Gillane a tapé sur quelques coups francs, Will O’Donoghue a décroché une bombe du milieu de terrain, Hayes et Hegarty ont gardé le pied au sol. Waterford est arrivé à la pause seulement une rondelle d’une balle derrière, avec le score assis à 0-14 à 0-11. Dans le vestiaire, cela aurait été un exploit.

Aaron Gillane de Limerick se bat pour la possession avec Conor Prunty et Tadhg de Burca de Waterford lors de la finale du All-Ireland SHC à Croke Park.  Photographie: Tom Honan

Aaron Gillane de Limerick se bat pour la possession avec Conor Prunty et Tadhg de Burca de Waterford lors de la finale du All-Ireland SHC à Croke Park. Photographie: Tom Honan

Le premier ordre du jour de Limerick lors du redémarrage était donc de réprimer toutes les notions de rébellion. Et donc, de là jusqu’à la deuxième pause aquatique, Hegarty et Morrissey ont joué comme s’ils étaient offensés par l’idée même. Trois fois en quatre minutes, Morrissey a nourri Hegarty et Hegarty s’est partagé les postes. Ajoutez à cela quelques frappes douces de Séamus Flanagan – qui a eu à peine un faux coup toute la journée et bientôt Limerick a navigué au loin.

C’était une performance impressionnante de la paire de demi-attaquants, Hegarty en particulier. Il évoluait autour de Croke Park comme un dodgem possédé, parfaitement indifférent à la destruction qu’il laissait dans son sillage. Il en a marqué quatre sur le jeu dans ce seul troisième quart-temps, la phase du match au cours de laquelle Limerick a vraiment affirmé sa propriété du titre. L’avance à trois points était de huit à la rupture de l’eau.

C’était un exercice comptable après cela. Waterford a essayé quelques coups de feu à Nickie Quaid sans jamais le forcer à s’étirer. Stephen Bennett et Calum Lyons avaient tous deux des voyants avec lesquels les élus All Star ont traité facilement.

Pendant tout ce temps, Limerick était parfaitement heureux de suivre sans aller chasser le drapeau vert à l’autre bout. Hegarty, Morrissey et Gillane ont viré point après point à volonté. Ils ont frotté quelques larges imprudents ici et là au fil du temps, mais ils n’ont eu aucune incidence sur le résultat.

Jack Fagan de Waterford est entouré des joueurs de Limerick Seán Finn, Kyle Hayes, Barry Nash et Will O'Donoghue lors de la finale All-Ireland SHC à Croke Park.  Photographie: Morgan Treacy / Inpho

Jack Fagan de Waterford est entouré des joueurs de Limerick Seán Finn, Kyle Hayes, Barry Nash et Will O’Donoghue lors de la finale du All-Ireland SHC à Croke Park. Photographie: Morgan Treacy / Inpho

L’Irlande de Limerick. Et si quoi que ce soit, la distance avec le reste du champ semble augmenter.

LIMERICK: 1 Nickie Quaid; 2 Seán Finn, 3 Dan Morrissey, 4 Barry Nash; 5 Diarmaid Byrnes (0-1), 6 Declan Hannon (0-1), 7 Kyle Hayes (0-1); 8 Darragh O’Donovan, 9 Will O’Donoghue (0-1); 10 Gearóid Hegarty (0-7), 11 Cian Lynch, 12 Tom Morrissey (0-5); 13 Aaron Gillane (0-10, six libres), 14 Séamus Flanagan (0-3), 15 Graeme Mulcahy.

Sous-marins: 19 Peter Casey pour Mulcahy (49 mins), 25 David Reidy pour O’Donovan (59 mins), 26 Pat Ryan (0-1) pour Flanagan (63 mins), 24 Paddy O’Loughlin pour Hayes (71 mins).

WATERFORD: 1 Stephen O’Keeffe; 2 Ian Kenny, 3 Conor Prunty (capitaine), 4 Shane McNulty; 5 Calum Lyons (0-1), 6 Tadhg de Búrca, 7 Kevin Moran (0-1); 8 Jamie Barron, 9 Kieran Bennett (0-1); 11 Neil Montgomery, 15 Jack Prendergast, 10 Jack Fagan; 13 Dessie Hutchinson (0-1), 12 Stephen Bennett (0-10, neuf libres), 14 Austin Gleeson (0-5).

Sous-marins: 25 Iarlaith Daly pour de Búrca (22 mins), 23 Darragh Lyons pour K Bennett (40 mins), 22 Conor Gleeson pour Montgomery (44 mins), 20 Patrick Curran pour Moran (52 mins), 26 Shane Fives pour Kenny (55 mins) ).

Arbitre: Fergal Horgan (Tipperary).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *