Statues de l’hôtel Shelbourne restaurées à l’avant du bâtiment

Les propriétaires de l’hôtel Shelbourne ont réinstallé quatre statues qui ont été enlevées en pensant à tort que deux d’entre elles étaient des représentations de femmes esclaves.

Les travailleurs ont remis les statues sur leurs piédestaux à l’extérieur de la façade de l’hôtel pendant la nuit.

Les statues, qui se trouvaient à l’extérieur de la façade de l’hôtel depuis 1867, ont été restaurées et plusieurs couches de peinture et de saleté ont été enlevées.

Ils ont été initialement supprimés en juillet par la direction de l’hôtel, citant le mouvement Black Lives Matter et l’accent mis sur l’héritage de l’esclavage.

La direction de l’hôtel pensait que deux des statues représentaient des princesses esclaves nubiennes, la Nubie étant un royaume rival de l’Égypte ancienne. Les deux autres statues représentent des princesses égyptiennes.

Cette décision a suscité plusieurs plaintes auprès du conseil selon lesquelles la façade de l’hôtel, qui a été restaurée en 2016, était une structure protégée et que l’enlèvement des statues constituait une violation du permis de construire.

Les statues ont été conçues et sculptées à l’origine par Mathurin Moreau (1822-1912), fils d’un autre célèbre sculpteur français, Jean-Baptiste-Louis-Joseph Moreau et ont été coulées dans la fonderie du Val d’Orsne à Paris.

L’historien de l’art Kyle Leyden a déclaré que le catalogue original dans lequel les quatre statues ont été commandées les étiquetait clairement non comme des esclaves, mais comme des femmes égyptiennes et nubiennes. M. Leyden a déclaré que l’architecte qui a conçu la façade de Shelbourne, John McCurdy, aurait commandé les statues du catalogue, qui a été publié à la fin des années 1850.

Le conseil municipal de Dublin a envoyé une lettre d’exécution le 29 juillet donnant à la direction de l’hôtel quatre semaines pour répondre aux allégations de violation présumée de la planification. La direction de l’hôtel a obtenu une autre prolongation de quatre semaines pour répondre à l’allégation.

Kennedy Wilson a chargé l’historienne de l’art de l’University College Dublin, la professeure Paula Murphy, d’examiner les statues. Experte en sculpture, elle a conclu qu’il ne s’agissait pas de représentations d’esclaves et a conseillé l’opération de nettoyage.

Les propriétaires de l’hôtel ont déclaré que la restauration avait pris du temps «en raison des délicats travaux de conservation nécessaires».

  • Millenium Opera Paris Paris : chambre double avec petit-déjeuner et boisson de bienvenue pour 2 personnes à l'hôtel 4* Millenium Opera Paris
    L’hôtel :Niché au cœur de Paris, dans un élégant bâtiment haussmannien, l’hôtel Millénium 4* avec son mobilier art déco et ses miroirs teintés dispose d’une brasserie française dotée d’un dôme de verre.Les chambres climatisées et insonorisées comprennent un décor d’époque, sont ornées de lustres et de meubles
  • THE MANOR AMSTERDAM Amsterdam : 1 ou 2 nuits avec pdj et dîner en option pour 2 personnes à l'hôtel The Manor Amsterdam
    L’hôtelL’hôtel 4* The Manor Amsterdam est un bâtiment majestueux dans la partie orientale de la capitale. La façade monumentale dévoile un intérieur au style italien. L’arrêt de tram se situe pratiquement à la porte, il est donc facile de rejoindre le centre historique ou, les musées de la Museumplein en
  • Novotel Dijon Route des Grands Crus Bourgogne : chambre double standard avec pdj et déjeuner en option pour 2, à l'hôtel Novotel Dijon Route des Grands Crus
    L’hôtelSitué au bord du vignoble de Marsannay-la-Côte  le Novotel Dijon Route des Grands Crus propose à ses hôtes de passer un séjour relaxant. En périphérie sud de la Cité de la gastronomie, le lieu permet de se rendre et d’explorer le palais des ducs avant de prendre la route des grands crus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *