7 fois le jour de Noël est devenu politique

Appuyez sur play pour écouter cet article

La politique et le jour de Noël doivent être séparés. C’est un jour où vous devriez vous concentrer sur des questions plus importantes, comme pourquoi votre sœur vous donne toujours des chaussettes et comment le Nimbo-Blaster 4000-X pourrait éventuellement venir sans piles.

Malheureusement, le 25 décembre a parfois été intimement lié au monde sale de la politique.

Nous examinons sept cas colorés:

Pousser les païens?

Aucune date n’est donnée pour Noël dans les évangiles, et le 25 décembre ne semble avoir été institutionnalisé dans le calendrier que plus de 300 ans après la naissance de Jésus-Christ. Pourquoi? Est-il significatif que l’empereur romain Constantin ait commencé à soutenir les chrétiens au début du quatrième siècle? Y a-t-il une machination politique sournoise derrière la date?

Il y a deux grands camps d’historiens qui s’attaquent à ce problème, et il y a souvent peu de bonne volonté saisonnière entre eux. Le premier groupe soutient que les chrétiens se sont accrochés au 25 décembre alors qu’ils cherchaient à se muscler sur les païens, qui avaient de meilleures fêtes en plein hiver, avec des courses de chars à sensations fortes et des débauches de sept jours. Certains experts disent que le 25 décembre a fait appel parce que les Romains l’ont vu comme le solstice d’hiver et ont célébré un festival au dieu soleil Sol Invictus ce jour-là. Le solstice – avec sa promesse mystique de jours meilleurs à venir – était aussi un symbole parfait pour les chrétiens.

Cette théorie sur le détournement d’une fête païenne pour étendre l’influence chrétienne à travers l’empire tombe comme un seau de choux de Bruxelles détrempés avec des historiens rivaux. Ils rétorquent que les chrétiens se sont installés indépendamment à la date du 25 décembre via l’arithmétique théologique ésotérique qui a mis l’annonciation le 25 mars. (Cela signifie que vous pouvez déduire la date de Noël en comptant neuf mois à partir du moment où la Vierge Marie a appris que son bébé était en route, et vous n’avez pas besoin d’accuser les chrétiens accapareurs de pouvoir d’avoir volé le solstice d’hiver.)

Quoi qu’il en soit, aucune quantité de vin chaud ne réglera cette querelle festive.

Grand jour de Charlemagne à l’église

Les événements à l’intérieur de la basilique Saint-Pierre le 25 décembre 800 ont été le théâtre politique suprême. Charlemagne, le roi des Francs surhumainement grand, ventru et gourmand de viande, s’agenouilla pour prier; Le pape Léon III se serait faufilé et aurait fait sauter une couronne sur sa tête, tandis que la congrégation romaine le proclamait empereur.

Aujourd’hui, de nombreux écrivains sont sceptiques quant au récit officiel selon lequel Charlemagne a été pris au dépourvu et a même été agacé. [“Guys! For me? Dominion over Christendom? You shouldn’t have. Otter furs or a nice ax head would have been fine.”] C’était, en fait, une affaire parfaite pour les deux hommes. Léo était faible et était presque mort un an plus tôt lorsque ses ennemis parmi la noblesse romaine ont essayé de lui arracher les yeux et de lui couper la langue. Des accusations d’adultère et de parjure tourbillonnaient autour de lui. Le couronnement a donné à Leo un protecteur et Charlemagne a acquis une légitimité sacrée en tant qu ‘«empereur des Romains» pour ses conquêtes incessantes.

Douze siècles plus tard, le chef du projet européen est toujours oint dans un backroom totalement opaque à la légitimité discutable.

Guillaume le Conquérant s’enflamme

Le couronnement du conquérant d’Angleterre, William, duc de Normandie, plus connu sous le nom de Guillaume le Bâtard, a eu lieu à l’abbaye de Westminster le jour de Noël 1066. Cela ne s’est pas très bien passé, car les soldats normands à l’extérieur ont été à la hauteur de leur stéréotype engourdi. dans les films de Robin Hood. Interprétant les rugissements d’acclamation à l’intérieur de l’abbaye comme une tentative d’assassinat, les soldats ont paniqué, incendié les bâtiments voisins et fouetté une foule dangereuse. C’était un bon début pour la règle normande.

Le jour de Noël de 1069, les choses avaient atteint un nadir, avec William muré à York, ravi de déclencher le «harcèlement du nord» en réponse à la rébellion. Les troupes ont massacré des gens et du bétail, brûlé des villages et salé le sol pour que les récoltes ne repoussent plus jamais. Un moine rapporte que les gens ont été réduits au cannibalisme (ce qui est une pensée qui vous fait vraiment tourner le ventre parce que les Yorkshiremen sont assez filandreux).

Les relations anglaises avec les administrateurs francophones n’ont pas beaucoup progressé depuis.

Noël est annulé

L’histoire a peu de leçons concrètes autres que «Ne restez pas coincé en Russie en hiver» et «Ne jouez pas avec Noël». Les parlementaires puritains du côté vainqueur de la guerre civile fratricide anglaise du XVIIe siècle ont fait un grave faux pas sur le numéro 2. Ils partageaient le point de vue que Noël était une excuse non biblique pour faire la folie et ont essayé de le supprimer. En 1647, les killjoys ont interdit un Noël anglais copieux de chants de Noël, de bières de Noël, d’oie rôtie, de tartes hachées, de puddings aux prunes et de danse.

Les services religieux festifs ont été interdits et les magasins ont dû rester ouverts. Noël était censé être aussi terne que n’importe quel autre jour de décembre pluvieux. Sans surprise, cela a déclenché des troubles dans tout le pays. À Canterbury, il y a eu une véritable émeute en 1647, le maire a été battu et la population furieuse a sorti ses ballons de football pour protester contre les tentatives d’annuler leurs matchs de Noël traditionnels. En effet, l’historien Bernard Capp a trouvé des preuves que le jeu de football provocant est devenu un point d’éclair majeur à l’échelle nationale entre les Anglais et leurs seigneurs théocratiques.

L’interdiction de Noël n’a fait qu’aggraver l’impopularité de la république éphémère d’Oliver Cromwell. Ses principaux généraux sont venus incarner la dictature militaire et le fondamentalisme religieux. Ironiquement, ce sont les puritains pieux qui ont exaspéré le courant religieux britannique en réprimant les vacances très appréciées. Noël est simplement devenu clandestin. En 1660, la monarchie était de retour. En 1661, le cadavre de Cromwell fut déterré, pendu et maladroitement décapité en huit hacks. Ne touchez pas à ce wassail du milieu de l’hiver. Ne le fais pas.

La traversée froide de Washington

À l’hiver 1776, l’ancien cultivateur de tabac au tempérament fougueux George Washington avait besoin d’une victoire qui raviverait la croyance hésitante parmi son armée en déclin rapide que la révolte contre les Britanniques pourrait réussir. C’était un moment décisif.

Dans une dernière tentative pour rétablir le moral, Washington a ordonné que les paroles du pamphlétaire (et ancien corsetier) Thomas Paine soient lues à ses troupes malades et frissonnantes: «Ce sont les temps qui éprouvent les âmes des hommes; le soldat d’été et le patriote du soleil vont, dans cette crise, se retirer du service de son pays; mais celui qui le supporte maintenant mérite l’amour et les remerciements de l’homme et de la femme.

Tout s’est bien passé lors d’un raid à haut risque sur la rivière Delaware, étouffée par la glace, dans la nuit du 25 décembre, sous le couvert de rafales de grésil et de neige. De l’autre côté, Washington a vaincu une garnison de Hesse d’auxiliaires allemands combattant pour les Britanniques. (L’histoire selon laquelle les Hessiens souffraient d’un peu trop de pots de Noël semble être apocryphe.) Sur une lancée, Washington a continué à repousser les forces britanniques sous Charles Cornwallis au début de janvier.

La fin de Ceauşescu

Pour beaucoup d’entre nous, l’événement politique le plus dramatique de Noël a été la révolution roumaine et l’exécution étonnamment rapide du dictateur (et ancien cordonnier) Nicolae Ceauşescu, avec sa femme Elena, le 25 décembre 1989. À l’époque, le monde extérieur a deviné c’était un fil clair sur l’échec du communisme européen, et sur un despote avec un goût pour le luxe renversé par un peuple affamé broyé par l’un des États policiers les plus paranoïaques et cruels d’Europe de l’Est.

Au fil des ans, cependant, les Roumains se sont engagés dans un débat amer sur ce qui s’est réellement passé ce Noël et qui était responsable de tant de morts. Pour beaucoup, il y a une image trouble que les initiés du régime et les agents du redoutable service d’espionnage Securitate ont réussi un coup d’État interne, volé les actifs précieux de la nation et continué à tirer les ficelles. Un bilan complet de ces événements et de leurs conséquences semble encore une perspective lointaine.

Bye bye, URSS

OK, nous savons que nous trichons un peu sur celui-ci, car le jour de Noël en Russie est le 7 janvier, mais cette liste ne serait guère complète sans la démission de Mikhail Gorbatchev en tant que dernier dirigeant soviétique le 25 décembre 1991. À 7:32 pm, le drapeau soviétique sur le Kremlin a été abaissé pour la dernière fois.

Ce fut une nuit acharnée et ardue au cours de laquelle, de façon alarmante, Boris Eltsine, jamais tout à fait stable, serait finalement informé du fonctionnement du tristement célèbre déclencheur nucléaire du pays, le chemodanchik, ou petite valise.

C’est aussi une nuit que le président Vladimir Poutine n’est pas d’humeur à célébrer. Lorsqu’on lui a demandé en 2018 quel événement historique il aimerait changer, il a immédiatement riposté: «L’effondrement de l’Union soviétique».

Joyeux Noël à toi aussi, Volodia.

  • clinique Étape 2: Exfoliate - Clarifying Lotion 1.0 Exfoliant deux fois par jour type de peau 1 - lotion pour le visage -
    Un exfoliant liquide sans alcool qui élimine la couche supérieure des cellules mortes de la peau, y compris la saleté restante et les résidus de suif. Confortable, doux mais efficaceën exfoliation avec soin hydratant, sans irritation. Le processus de renouvellement naturel de la peau est mieux régulé et les
  • Eyeslipsface "thé de Noël, Fruits rouge BIO tôme II - PLANTASIA (15.7) 24"
    " PLANTASIA est une marque du laboratoire ARAQUELLE créé en 1986. L’entreprise développe ses activités autour du végétal et notamment autour du Biologique. Une entreprise 100 % familiale, sans aucun actionnaire extérieur pour qui le Bio est une affaire de conviction et de passion Plantasia est depuis 1989 un
  • Vision-EL Ampoule Led 16W (150W) R7S COB Blanc jour 4000°K
    Cette ampoule Led COB est conçue pour remplacer les halogènes R7S. Equivalent à 150W incandescent. Allumage immédiat. Consomme seulement 16W

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *