Valneva commence à fabriquer un vaccin candidat en Écosse

La biotech française Valneva a commencé à fabriquer son vaccin candidat en Écosse, a annoncé jeudi le gouvernement britannique.

Cette décision fait suite à un investissement conjoint de plusieurs millions de livres dans l’installation de Livingston, West Lothian, par le gouvernement britannique en 2020 dans le cadre d’un accord de principe visant à garantir un accès anticipé aux 60 premiers millions de doses de vaccin de Valneva, avec une option pour acquérir 130 millions supplémentaires si le coup est approuvé.

Le candidat vaccin, actuellement en essais cliniques et n’ayant pas encore reçu l’approbation réglementaire, utilise un virus entier inactivé, similaire à ceux développés par Sinopharm et Sinovac en Chine et en Inde Bharat Biotech.

La nouvelle intervient alors que l’UE fait face à des pressions sur la vitesse de déploiement de son vaccin, le PDG d’AstraZeneca, Pascal Soriot, accusant Bruxelles d’avoir été trois mois plus lent que le Royaume-Uni dans la finalisation de ses accords d’achat pour son vaccin, qu’AstraZeneca a développé conjointement avec l’Université d’Oxford.

« En commençant la fabrication, nous aurons un bon départ pour les déployer le plus rapidement possible pour protéger le public britannique s’il reçoit l’approbation réglementaire », a déclaré le secrétaire britannique aux affaires Kwasi Kwarteng dans un communiqué.

Thomas Lingelbach, PDG de Valneva, a déclaré: « Notre équipe en Écosse a fait un travail incroyable pour lancer la fabrication aussi rapidement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *