Vaccin Covid one-shot de Johnson & Johnson efficace à 66%

Un vaccin à dose unique mis au point par Johnson & Johnson a généré une forte protection contre Covid-19 dans un grand essai de stade avancé, suscitant l’espoir qu’il pourra rapidement remodeler une campagne de vaccination qui trébuche.

Dans l’étude de plus de 44000 personnes, le vaccin a empêché 66% des cas modérés à graves de Covid-19, selon un communiqué de la société vendredi. Et il a été particulièrement efficace pour arrêter les maladies graves, en prévenant 85% des infections graves et 100% des hospitalisations et des décès.

Sur la base de ce résultat, J&J a annoncé son intention de déposer une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence aux États-Unis début février.

Le principal scientifique du géant de la drogue a déclaré ce mois-ci qu’il s’attendait à une autorisation en mars et que le produit serait alors prêt à être expédié. La société n’a pas précisé quelle quantité de vaccin serait disponible immédiatement, tout en réaffirmant que les États-Unis recevraient 100 millions de doses au cours du premier semestre de l’année.

S’il est autorisé, le vaccin de J & J pourrait contribuer grandement à mettre fin à la pandémie.

Les vaccins concurrents de Moderna et Pfizer ont généré des taux d’efficacité globaux plus élevés, mais nécessitent deux injections avant que leurs bienfaits ne se manifestent. Les injections de J&J peuvent également être conservées au réfrigérateur pendant trois mois, tandis que celles de Pfizer et Moderna doivent être conservées congelées.

Coup unique

«C’est un seul coup qui peut être administré facilement, il protège complètement de ce que nous craignons, de devoir se rendre aux urgences ou à l’hôpital», a déclaré Mathai Mammen, responsable de la recherche et du développement mondial pour la division pharmaceutique de J&J, dans un entretien. «Cela va changer la nature de la maladie.»

Les préoccupations concernant la conservation des secondes doses des vaccins actuels ont compliqué les efforts visant à faire vacciner autant de personnes que possible. Certains pays ont choisi de répartir le temps entre les doses pour faire face au problème, au risque de diminuer leur efficacité.

La montée en puissance des nouvelles variantes de coronavirus a accru la pression pour accélérer les vaccinations. L’essai J&J a été mené dans le monde entier, y compris dans des dizaines de sites d’essais cliniques dans des points chauds tels que l’Afrique du Sud et le Brésil, où de nouvelles variantes ont provoqué une augmentation des infections.

Les résultats de J & J ont produit plus de preuves que les variantes seront plus difficiles à conjurer. Aux États-Unis, où les mutations ne sont pas considérées comme aussi répandues, le vaccin était efficace à 72%. Mais en Afrique du Sud, où une variante appelée B.1.351 circule largement, elle n’a été efficace qu’à 57%. Et le tir était efficace à 66% en Amérique latine.

Néanmoins, le vaccin de J & J est susceptible de donner aux pays du monde entier un nouvel outil puissant pour lutter contre un virus qui a infecté plus de 101 millions de personnes et tué 2,2 millions dans le monde.

S’ils sont confirmés, les résultats suggèrent que les gens pourraient recevoir une dose du vaccin pour fournir une protection initiale contre les conséquences graves, leur permettant de retourner à leur vie d’avant la pandémie. Ensuite, si nécessaire, ils pourraient plus tard prendre une injection de rappel que J&J teste dans d’autres grands essais tardifs qui pourraient produire des résultats avant la fin de l’année.

J&J a déclaré qu’un examen par un comité de surveillance n’a identifié aucun problème de sécurité significatif. Alors que 9% des personnes qui ont pris le vaccin ont développé une fièvre, il n’y a pas eu de réactions allergiques graves.

Technologie différente

Le vaccin de J & J est différent des injections à base d’ARN messager réalisées par Moderna et ses partenaires Pfizer et BioNTech, qui se sont chacune révélées efficaces à plus de 90%.

Il est basé sur un adénovirus, ou germe froid modifié pour faire des copies de la protéine de pointe de coronavirus, que l’agent pathogène utilise pour se frayer un chemin dans les cellules. Le virus modifié ne peut pas se répliquer chez l’homme, mais il déclenche une réponse immunitaire qui prépare le corps à se défendre contre le coronavirus. J&J utilise la même technologie dans un vaccin pour lutter contre Ebola.

Le responsable de la recherche et du développement de J&J a déclaré que l’essai de la société, mené au plus fort de la pandémie, devait traiter des variantes résistantes apparues principalement après la fin des essais de Moderna et de Pfizer.

Lors du comptage des cas, il s’est également concentré sur des patients un peu plus malades que d’autres essais, a déclaré Mammen.

«Si ces programmes de vaccination avaient enregistré des cas en même temps que nous, alors que les infections virales étaient tellement plus élevées, que les incidents étaient plus élevés et que les variantes étaient tout autour de nous, ils auraient obtenu des chiffres différents», a-t-il déclaré. «Le fait que nous puissions atteindre ce niveau d’efficacité avec un seul vaccin, les gens n’ont pas à revenir pour un autre, et il est commodément stocké, eh bien, cela en fait le vaccin de choix.»

Au début de la pandémie, les responsables du gouvernement américain ont déclaré que tout vaccin présentant une efficacité supérieure à 50% serait considéré comme un succès.

Comme Pfizer et Moderna, le Dr Mammen a déclaré que J&J travaillait sur des versions de nouvelle génération du plan qui pourraient fournir une protection spécifique contre certaines variantes. D’autres vaccins ont vu des résultats mitigés contre les nouvelles formes du virus.

Jeudi, Novavax a rapporté qu’une grande étude de stade avancé au Royaume-Uni a révélé que son vaccin Covid était efficace à 89%. Cependant, il n’était efficace qu’à 60% en Afrique du Sud chez les personnes séronégatives et à 49,4% lorsque les patients séropositifs étaient inclus. La plupart des cas de virus observés dans l’essai présentaient la nouvelle mutation sud-africaine, a déclaré la société.

J&J «teste et crée déjà des vaccins capables de répondre rapidement à la souche sud-africaine», a déclaré le Dr Mammen.

Gagner du dégagement

J&J vise à avoir un total de sept installations de fabrication en service d’ici la fin du deuxième trimestre, a déclaré le directeur financier Joseph Wolk plus tôt cette semaine. La société affirme qu’elle reste sur la bonne voie pour atteindre l’objectif de produire un milliard de doses dans le monde avant la fin de l’année, même si la production a été lente à augmenter tout au long de l’hiver.

Le candidat de J & J faisait partie des six vaccins utilisés pour le programme Operation Warp Speed ​​de l’administration Trump, recevant un soutien d’environ 1,5 milliard de dollars du gouvernement américain.

La société a l’intention de fixer le prix du vaccin sur une base à but non lucratif, définie par un modèle de la Fondation Gates et déterminée en collaboration avec des auditeurs indépendants, selon M. Wolk. Le prix par coup ne dépassera pas 10 dollars, a-t-il déclaré. – Bloomberg

  • equipements-covid.fr "BOITE DE 20 MASQUES FFP2 - EN149:2001 + A:2009"
    "Boite de 20 masques de protection respiratoire FFP2 en sachet individuel. Masque de protection respiratoire destiné à protéger le porteur des risques d'inhalation d'agents infectieux par voie aérienne ainsi que son entourage. Barrette nasale pour une adaptation morphologique : le masque couvre le nez, la
  • equipements-covid.fr "LINGETTES DÉSINFECTANTES WYRITOL MULTI-USAGES À L'EXTRAIT D' ESSENCE DE NIAOULI"
    "Lingettes 2 en 1 parfumées Nettoient et purifient les surfaces Eliminent bactéries, champignons, levures, virus Parfum essence de Niaouli* Bactéricide, fongicide, lévuricide, virucide Bactéricide EN 1276, EN 13697, EN 14561 - levuricide EN 1650, EN 13697, EN 13624, EN 14562 - Fongicide EN 14562 - Virucide EN
  • equipements-covid.fr "BOITE DE 10 MASQUES FFP2 - EN149:2001 + A:2009"
    "Boite de masque de protection respiratoire FFP2 en sachet individuel. Masque de protection respiratoire destiné à protéger le porteur des risques d'inhalation d'agents infectieux par voie aérienne ainsi que son entourage. Barrette nasale pour une adaptation morphologique : le masque couvre le nez, la bouche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *