L’Iran ne reviendra pas aux engagements nucléaires tant que les États-Unis ne lèveront pas les sanctions, dit Khamenei

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a déclaré que les États-Unis doivent lever toutes les sanctions contre le pays s’ils veulent qu’il arrête l’expansion nucléaire de Téhéran.

Ecrire sur Twitter dimanche, il a affirmé que l’Iran «respectait tous ses engagements» dans le cadre de l’accord nucléaire iranien de 2015, connu sous le nom de Plan d’action global conjoint (JCPOA). En revanche, a-t-il dit, les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne – quatre des parties initiales au pacte avec la Russie et la Chine – ont violé les leurs.

«S’ils veulent que l’Iran revienne à ses engagements, les États-Unis doivent d’abord lever toutes les sanctions», a-t-il ajouté.

Les États-Unis se sont retirés de l’accord sous l’ancien président Donald Trump et ont rétabli des sanctions paralysantes contre l’Iran, qui ont répondu en violant les termes du JCPOA étape par étape. La nouvelle administration Biden a indiqué qu’elle pourrait rejoindre l’accord si Téhéran revenait au respect du pacte.

Les commentaires de Khamenei sont intervenus après que les médias américains ont rapporté samedi que Joe Biden cherchait un moyen de se réengager avec l’Iran sans lever les principales sanctions.

Samedi, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a également appelé Washington à revenir rapidement à l’accord, car un projet de loi parlementaire iranien obligera Téhéran à adopter une position plus ferme sur les questions nucléaires si les sanctions américaines ne sont pas assouplies d’ici le 21 février.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *