Ministre français de l’UE: l’Europe n’a pas suffisamment investi dans les vaccins

PARIS – L’Europe n’a pas suffisamment investi dans le développement des vaccins COVID-19 ou dans l’expansion des capacités de production, selon le jeune ministre français de l’Europe Clément Beaune.

« Au niveau européen, ce que nous n’avons pas bien fait, c’est l’investissement dans la dernière phase du développement des vaccins et l’anticipation des capacités de production », a déclaré Beaune jeudi lors d’une audition devant la commission des affaires économiques du Sénat.

Les pays de l’UE ont pris du retard par rapport au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Israël dans leurs déploiements de vaccins, et ont souffert de retards d’approvisionnement, alors que l’UE est devenue un exportateur majeur de vaccins.

Beaune a ensuite nié que l’UE avait bâclé l’élaboration de ses contrats avec les sociétés pharmaceutiques, comme cela a été suggéré lors de sa dispute avec le fabricant de vaccins AstraZeneca, ou que l’UE s’était mise en désavantage en cherchant à négocier des prix plus bas pour les vaccins. fournitures que celles payées par Israël, par exemple.

Il a déclaré que l’UE devait apprendre de ses erreurs et mieux s’équiper pour produire rapidement des vaccins COVID-19 de deuxième génération à grande échelle.

« Nous devrons sans doute débloquer, au niveau européen, plusieurs milliards d’euros dans les prochains mois pour cette deuxième génération; ce n’est pas encore le cas, et c’est la bataille que nous menons », a déclaré Beaune.

Selon Beaune, le montant des investissements nécessaires « est probablement de l’ordre de plusieurs milliards d’euros au minimum », et il a déclaré qu’il fallait « agir vite au niveau européen sur ce point, car sur le long terme, aucun pays seul pourra faire un tel effort budgétaire et industriel. « 

Beaune a déclaré que l’Espace européen de la recherche avait reçu 150 millions d’euros, mais qu’à son avis, l’allocation « n’est pas du tout du bon ordre de grandeur ». À titre de comparaison, a déclaré Beaune, le gouvernement fédéral américain a dépensé 14 milliards de dollars à lui seul pour la dernière étape de la production du vaccin de première génération.

Cet article fait partie de POLITICOService de police premium de: Pro Health Care. Qu’il s’agisse de prix des médicaments, d’EMA, de vaccins, de produits pharmaceutiques et plus encore, nos journalistes spécialisés vous tiennent au courant des sujets qui régissent l’agenda de la politique des soins de santé. E-mail [email protected] pour un essai gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *