Covid-19: les gens devraient éviter les foules pour réduire l’exposition – Holohan

Les gens devraient éviter les situations de surpeuplement afin de réduire leur exposition au Covid-19, a conseillé le médecin en chef, le Dr Tony Holohan.

Avec l’approche de l’assouplissement supplémentaire des restrictions lundi prochain, il y aura des opportunités de profiter du meilleur temps et de rencontrer famille et amis proches en toute sécurité «et en gardant à l’esprit les mesures de santé publique», a-t-il déclaré.

«Le virus circule toujours dans la communauté et représente toujours un risque, en particulier pour ceux qui n’ont pas encore été vaccinés. Collectivement, nous savons comment interrompre la propagation de cette maladie, alors lorsque vous planifiez la semaine à venir, ne sous-estimez pas la nécessité de garder vos distances, de vous réunir à l’extérieur lorsque cela est possible et de vous laver les mains.

«Et s’il y a du monde, faites demi-tour et revenez une autre fois. Ensemble, ces mesures simples minimiseront le risque d’infection. »

Deux autres décès de patients atteints de Covid-19 ont été signalés par l’équipe nationale des urgences de santé publique (Nphet). Cela porte à 4 908 le nombre total de décès dans la pandémie.

Le Nphet a également signalé 383 cas confirmés de la maladie, portant à 250 672 le nombre total de cas dans la République.

Parmi les nouveaux cas, 129 se trouvaient à Dublin, 40 à Kildare, 32 à Meath, 25 à Donegal et 25 à Louth, les 132 cas restants étant répartis dans 21 autres comtés.

L’incidence de la maladie sur 14 jours est maintenant de 134 cas pour 100 000 habitants à l’échelle nationale. Donegal a la plus forte incidence de comté, suivie de Kildare. Kerry a la plus faible incidence.

L’âge médian des cas est de 28 ans et 79% ont moins de 45 ans.

Mardi matin, 144 patients atteints de Covid-19 ont été hospitalisés, soit 15 de plus que la veille. Cela comprenait 41 en soins intensifs, en baisse d’un. Il y a eu 10 hospitalisations supplémentaires au cours des 24 heures précédentes.

Dimanche, 1 604 644 doses de vaccin avaient été administrées: 1 159 083 personnes aux premières doses et 445 561 aux secondes doses.

Pendant ce temps, le nombre total d’agents de santé décédés avec Covid-19 s’élève désormais à 18, selon la dernière mise à jour du Centre de surveillance de la protection de la santé.

Le nombre total de décès signalés comprend 4 639 décès confirmés par un test, 95 décès probables et 174 décès possibles.

Près de 88 pour cent des personnes décédées avaient une maladie sous-jacente.

Il y a eu sept décès parmi les moins de 25 ans et 13 parmi ceux âgés de 25 à 34 ans. Les personnes âgées de 75 ans et plus représentaient plus de 76% des décès.

Monaghan et Mayo ont été les comtés les plus touchés, avec des taux de mortalité de près de 150 pour 100 000 habitants. Sligo avait le taux de mortalité le plus bas, à 35 ans.

Les mois les plus graves de la pandémie ont été janvier dernier, avec 1407 décès liés à Covid-19, et avril 2020, avec 1162 décès.

Le bilan de 72 morts le mois dernier est le plus bas depuis septembre 2020, bien qu’il puisse augmenter en raison de notifications tardives.

Chiffres du Donegal

Pendant ce temps, un nouveau centre de test Covid-19 sans rendez-vous ouvrira mercredi dans la ville de Milford, dans le comté de Donegal, au milieu des inquiétudes persistantes concernant le nombre élevé d’infections dans le comté.

Le ministre de la Santé Stephen Donnelly a tweeté mardi matin que le centre de test ouvrirait à Milford Mart pendant trois jours à partir de mercredi, tandis que le centre de Letterkenny resterait ouvert. Il a ajouté que des installations supplémentaires seraient annoncées dans le cadre de la «réponse renforcée» au Covid-19.

Il existe actuellement trois centres de test sans rendez-vous à Co Cork, deux à Dublin et d’autres dans les comtés de Kerry, Kildare, Offaly, Roscommon, Tipperary, Waterford et Westmeath.

L’incidence du Covid-19 à Milford est de 675 cas pour 100 000 habitants et de 600 à Letterkenny. Cependant, dans le sud du comté, le taux d’infection est environ trois fois inférieur à la moyenne nationale.

Vaccins

À partir de mardi, les personnes âgées de 59 ans ou plus dans tout le pays peuvent s’inscrire pour une vaccination Covid-19 alors que le déploiement national pour les personnes dans la cinquantaine commence. Le HSE a déclaré que les personnes âgées de 50 à 59 ans pourront s’inscrire au vaccin au cours des 10 prochains jours.

À l’heure actuelle, lorsqu’une personne s’inscrit, le système reconnaît l’inscription et dit qu’un rendez-vous sera pris dans les sept jours, mais n’indique pas de date réelle pour ce rendez-vous. Le HSE dit qu’il prévoit de vacciner entre 220 000 et 240 000 personnes dans la semaine à venir.

Selon le site HSE, les 58 ans pourront s’inscrire mercredi, 57 ans jeudi, 56 ans vendredi et 55 ans samedi. Les personnes âgées de 50 à 54 ans seront invitées à s’inscrire pour leur vaccination à partir du dimanche 9 mai et les détails d’inscription sont disponibles ici.

Le HSE a indiqué lundi que les personnes âgées devraient être vaccinées en premier et a envoyé ses recommandations au gouvernement avant la réunion du Cabinet de mardi.

Le plan révisé est à l’étude depuis que le Comité consultatif national d’immunisation (Niac) a recommandé que les vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson ne soient pas administrés aux moins de 50 ans dans la mesure du possible.

Cependant, les responsables estiment qu’offrir les deux vaccins aux personnes âgées de moins de 50 ans ne contreviendrait pas aux recommandations de Niac, selon lesquelles l’utilisation ne devrait pas être restreinte si aucune autre option n’est disponible.

On s’attend à ce que la même approche s’applique aux moins de 50 ans qu’aux plus de 50 ans – ce qui signifie que certaines personnes dans la quarantaine pourraient se voir offrir les injections Johnson & Johnson ou AstraZeneca.

Il y avait eu des spéculations selon lesquelles le gouvernement choisirait de commencer à vacciner les plus jeunes avec les vaccins Pfizer tout en procédant avec les plus de 50 ans à un rythme plus lent.

Cependant, il est entendu que cela n’a pas été recommandé en raison du risque plus élevé de maladie grave due à Covid-19 pour la cohorte plus âgée.

Pendant ce temps, les résidents des maisons de retraite médicalisées où au moins 80% des résidents ont été entièrement vaccinés pourront profiter de quatre visites par semaine, selon les nouvelles directives HSE qui entreront en vigueur mardi. L’augmentation des visites dans les foyers de soins ne s’applique qu’aux résidents qui ont été complètement vaccinés depuis au moins deux semaines.

Les résidents des maisons de soins infirmiers où le niveau de vaccination n’a pas encore atteint 80% continueront d’obtenir deux visites par semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *