Fernando Alonso met le feu dans les paddocks F1 après avoir signé chez Aston Martin et quitté Alpine

AccueilActualitésFernando Alonso met le feu dans les paddocks F1 après avoir signé...

Fernando Alonso met le feu dans les paddocks F1 après avoir signé chez Aston Martin et quitté Alpine

F1, le monde de la formule 1 bout, et les propos vont bon train, Alonso prétend que la direction d’Alpine savait, ce que dément la direction générale d’Alpine, dans les propos de son patron et pdg Laurent Rossi.

F1, Fernando Alonso met le feu dans les paddocks  après avoir signé chez Aston Martin et quitté Alpine, pour 2023.  Lundi 01 août 2022, Fernando Alonso annonce sur Instagram qu’il va quitter l’écurie française Alpine après deux saisons pleines de hauts et de bas et qu’il courra à partir de 2023 avec Aston Martin.

À 41 ans, le double champion du monde se lance donc dans une nouvelle aventure avec l’équipe britannique, détenue par l’homme d’affaires milliardaire canadien Lawrence Stroll et dirigée jusqu’à il y a quelques jours par Sebastian Vettel.

Éric Boullier, actuel directeur du Grand Prix de France et grand nom du Formule 1, qualifie ce départ improbable du pilote espagnol comme un « chamboulement estival jamais vu depuis les années 2000 ». Un départ discrètement préparé par l’Espagnol, selon Otmar Szafnauer, patron d’Alpine, car personne dans l’équipe Alpine ne s’y attendait.

Au cours de sa longue carrière, c’est donc la seconde fois que Fernando Alonso fait faux bond à sa « famille » Renault/Alpine. Pour la petite anecdote, fin 2005, déjà champion du monde à l’époque, le petit prodige de F1 quitte Renault pour McLaren-Mercedes après que son directeur ait refusé de lui accorder une augmentation. À l’époque aussi, l’annonce avait éclaté comme une bombe.

F1, Fernando Alonso met le feu dans les paddocks après avoir signé chez Aston Martin et quitté Alpine, pour l’année 2023. Faisons le point sur les raisons qui ont motivé ce départ inattendu du pilote espagnol.

Départ d’Alonso chez Aston Martin : une nouvelle qui surprend, niveau timing

Le 01 août, fait une publication sur les réseaux sociaux dans laquelle il annonce qu’il va rejoindre l’écurie Aston Martin en 2023, ayant déjà signé avec celle-ci un contrat pluriannuel. L’annonce qui a éclaté comme une bombe choque tout le monde, à commencer par l’équipe d’Alpine qui aurait appris la nouvelle en même temps que tout le monde.

Le Figaro dira même que le traumatisme est total chez l’écurie Alpine. Jusqu’au moment de l’annonce, le directeur de cette dernière Otmar Szafnauer pensait encore que son écurie allait signer un nouveau contrat avec Fernando Alonso. Cette attente viendrait du fait que le pilote espagnol avait déjà partagé à pas mal de monde son souhait de prolonger. En outre, Otmar Szafnauer et lui auraient même déjà discuté des termes d’une prolongation de contrat de deux saisons.

« J’étais convaincu que, malgré ces discussions, nous étions très proches d’un accord » a affirmé le directeur d’Alpine dans un entretien à Autosport, un magazine hebdomadaire britannique spécialisé dans la compétition automobile publié en Grande-Bretagne, très déçu de la situation au lendemain de l’annonce.

Loïc Chenevas-Paule, journaliste à la Provence et auteur de la biographie Fernando Alonso, lui, ne s’étonne pas que le double champion du monde ait quitté Alpine, tout en insinuant que le personnage est insaisissable. En revanche, le timing de l’annonce lui aurait beaucoup surpris, déclare le journaliste. Selon lui, pratiquement « personne ne s’attendait à voir une telle bombe éclater le premier jour des vacances ».

Pour information, Alonso est revenu en F1 avec Alpine en 2021 après un congé sabbatique de deux ans et a toujours livré des performances impressionnantes pour l’équipe française aux côtés de son coéquipier Esteban Ocon. Le contrat de l’Espagnol expire avant la nouvelle année.

Fernando Alonso fera équipe avec Lance Stroll chez Aston Martin

Après que Fernando Alonso ait fait son annonce fracassante, le directeur de l’équipe Aston Martin F1, Mike Krack, n’a pas tardé à faire une publication qui confirme la nouvelle. Nous avons des choses à apprendre de quelqu’un du calibre et de l’expérience de Fernando, a-t-il déclaré. En recrutant le double champion du monde, le directeur d’Aston Martin s’attend à ce que toute l’équipe de l’écurie puisse s’inspirer de lui.

D’après son directeur, l’écurie se penche sur un plan de création d’une organisation gagnante depuis janvier 2021. Et si on ignore si le recrutement de Fernando fait partie de ce plan depuis longtemps, une chose est cependant sûre, avec le double champion du monde dans l’équipe, Aston Martin peut s’attendre à monter en classement. Dans un communiqué, Mike Krack a aussi révélé que sa nouvelle star fera équipe avec le pilote canadien Lance Stroll chez Aston Martin.

Alpine, de son côté a annoncé suite du départ du pilote espagnol qu’Oscar Piastri, son pilote réserve sera le nouveau pilote de l’écurie pour la prochaine saison. Seulement, le principal concerné a vite démenti la nouvelle. D’après lui, il est prévu qu’il s’engagera avec McLaren en 2023. Notez que McLaren a déjà annoncé le départ de son pilote Daniel Ricciardo et qu’Oscar Piastri est déjà prévu pour le remplacer. Une nouvelle affaire à suivre donc !

Aston Martin, actuellement en bas du tableau des points

Il est important de mentionner que l’écurie Alpine est actuellement nettement en avance sur Aston Martin en termes de points dans le classement des constructeurs F1 2022. Alors qu’Alpine se classe 4e au classement avec 115 points, suivi de McLaren avec 95 points, l’écurie Aston Martin, elle, se retrouve bien loin à la 9e place avec seulement 24 points.

Fernando Alonso, double champion du monde et ayant réalisé des performances remarquables lors de la saison 2022 a donc quitté de son plein gré une écurie très bien classée pour une autre qui se positionne à l’avant dernière place au classement final. En apprenant une telle nouvelle, tout le monde de la F1, les fans comme les écuries ont réagi en exprimant leur stupéfaction.

Cela étant dit, Fernando Alonso ne voit pas l’écurie Aston Martin ainsi. D’après sa déclaration sur Instagram, il aurait vu dans cette organisation et surtout chez son propriétaire son fort engagement à apprendre, à se développer et à réussir. Selon lui, l’écurie aurait aussi cette capacité d’attirer systématiquement des gens formidables avec des pedigrees gagnants. C’est pourquoi il se considère chanceux d’intégrer une telle équipe.

« Sans Aston Martin, j’aurais été content de continuer avec Alpine. Je considère que c’est ma famille, c’est une équipe avec laquelle j’ai beaucoup gagné et appris. », a-t-il déclaré en conférence de presse.

Le plan d’expansion d’Aston Martin qui séduit Fernando Alonso

Début 2021, Aston Martin avait annoncé un plan d’expansion qui allait se concrétiser par l’incorporation de plus de 200 personnes. Depuis, parmi les noms les plus illustres, ceux de Dan Fallows et Luca Furbatto se démarquent. Aérodynamicien, le premier est actuellement directeur technique de l’équipe de Formule 1 Aston Martin, après avoir été responsable de l’aérodynamique au sein de l’équipe Red Bull.

Le second, quant à lui, est maintenant directeur de l’ingénierie de l’équipe Aston Martin après avoir occupé le même poste chez Alfa Romeo. Depuis qu’il a signé pour Aston Martin, le nom de de Fernando Alonso s’ajoute donc aussi à cette liste des pedigrees gagnants qui devaient être recrutés.

Pour Alonso, le fait que le propriétaire de l’écurie injecte autant de ressources est la principale raison de son intégration. Il a déclaré apprécier le fait qu’Aston Martin se donne les moyens pour « appliquer clairement l’énergie et l’engagement pour gagner ». C’est la preuve que Lawrence Stroll a la passion de réussir, a-t-il affirmé.

Il faut en effet reconnaître que Lawrence Stroll ne manque pas de moyens financiers pour les bons projets. Après avoir recruté de grosses pointures comme Dan Fallows et très récemment Fernando Alonso, il prévoit de faire construire prochainement un nouveau siège social pour l’écurie sur un terrain de 37 000 mètres carrés. Si on ignore quand les travaux vont commencer et se terminer, on sait en revanche déjà que le nouveau siège devrait ouvrir ses portes en 2023.

Fernando Alonso ne s’y retrouvait plus chez Alpine

D’après Le Figaro, Alonso aurait exigé à Alpine un contrat de deux ans. Seulement, pour plusieurs raisons, l’écurie ne pouvait pas répondre à cette exigence. Notamment, l’avenir incertain de son pilote de réserve Oscar Piastri a contraint Alpine à ne pas s’aventurer là-dessus sans attendre un peu. Une situation qui n’a apparemment pas plu au pilote espagnol.

Conscient que son coéquipier lui fait malgré lui de l’ombre, Fernando Alonso aurait finalement accepté la proposition d’Aston Martin, qui rodait déjà autour de lui depuis plusieurs semaines.

Chez Aston Martin, Fernando Alonso se verra offrir la chance d’être cœur du projet, ce qui n’était pas le cas chez Alpine. Pour toutes ces raisons évoquées, Éric Boullier, actuel directeur du Grand Prix de France, pense que la décision du pilote espagnol a pu découler d’une forme de frustration.

Pour finir, il est pertinent aussi de souligner que même si Alonso devrait être personnellement attaché à Alpine, en réalité toutes les personnes responsables de son retour en F1 chez cette écurie n’y sont malheureusement plus.

On pense notamment à Alain Prost, Marcin Budkowski ou encore Cyril Abiteboul. Certains ayant été évincés de l’écurie lors d’un grand ménage en 2021. Un grand ménage qui au passage n’a pas du tout plu à Fernando Alonso !

En conclusion, qui va le remplacer ?

Dans la formule 1, pire qu’ailleurs, les rumeurs sont légions, toutefois l’actuel second pilote Esteban Ocon, qui pilote depuis 2016 chez eux, a laissé entendre qu’il aimerait avoir comme coéquipier pour remplacer Alonso, Mick Schumacher, avec qui il a de très bonnes relations.

Ses patrons vont-ils lui donner raisons, rien n’est certain, et les écuries pour l’instant préparent le grand prix de Belgique pour samedi prochain, mais les résultats seront bientôt officiels, le souci c’est que les places sont chères, et sans de bons sponsors les pilotes ne peuvent rien demander.

Auteur Antonio Rodriguez Editeur et Directeur de Clever Technologies

Michel Labise
Depuis plusieurs années, la roue a facilité le voyage et le transport. Les Nouvelles technologies de l'information ont aussi amélioré la diffusion des informations "News" pour mieux nous alerter et ou nous instruire. Les évolutions technologiques dans les domaines du l'information, la santé ne seraient rien sans l'apport de la technologie.
- Advertisement -spot_img
Actualités
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

error: Content is protected !!