Le café : Quels sont les principaux pays producteurs de cet arbuste célèbre ?

AccueilCultureLe café : Quels sont les principaux pays producteurs de cet arbuste célèbre ?

Le café : Quels sont les principaux pays producteurs de cet arbuste célèbre ?

L’origine de la culture du café produit du Soudan et de l’Ethiopie. Mais cela remonte bien à plusieurs années de cela, puisque l’or noir est désormais produit dans environ 70 pays à travers le monde.

Cependant, plusieurs d’entre eux ne se sont pas spécialisés dans l’exportation des grains de café qu’ils produisent.

Ainsi, cette tâche est uniquement réservée aux pays qui sont le plus situé sous les tropiques, disposant donc d’un climat tropical très propice à un riche environnement, ce qui leur permet de cultiver le café à très grande échelle.

Quels sont donc les plus grands pays producteurs du café ?

Pareillement, étant donné que cet élixir détient la deuxième place des boissons les plus consommées dans le monde, cela fait accroître sa demande, et son exportation devient évidente.

Le Brésil

Ce vaste pays de l’Amérique du Sud occupe la première place dans le monde, en termes de production de café. En effet, les statistiques parlent d’eux-mêmes, car près de 2.68 millions de tonnes de ce fruit, sont récoltés et commercialisés chaque année. Bien plus encore, le Brésil détient cette place de leader depuis près de 150 ans.

Ce constat n’est point surprenant, puisqu’il possède de vastes régions propices pour la culture de cet arbuste, ayant donc un climat qui favorise efficacement la culture des grains d’Arabica et de Robusta.

Outre ses caractéristiques naturelles, la pluviométrie est une chose entièrement optimale pour le Brésil, avec un cycle d’ensoleillement vraiment agréable. En effet, la température est constante et régulière tout au long de l’année, ce qui permet à l’altitude d’être faible et de se maintenir.

En ce qui concerne les spécificités de sa production, il faut dire que le café brésilien est vraiment gage d’une énorme qualité. Se caractérisant par son corps crémeux, l’arbuste est assez faible en acidité. On peut aussi sentir à la dégustation, quelques notes subtiles d’un mélange parfait de caramel et de chocolat, ce qui le rend propice pour la préparation de plusieurs variétés de boissons caféinées.

Le Vietnam

Et on se rend cette fois dans le continent asiatique, plus précisément au Vietnam. Autrefois relégué très loin dans le classement, ce pays a su montrer d’un cran en doublant fortement sa production de café, pour ainsi occuper désormais la deuxième place parmi les meilleurs producteurs de cet arbuste.

En termes de chiffres, on n’est pas loin des 1.5 tonne de café produit et exporté à travers le monde chaque année. D’ailleurs, la culture de ce fruit rivalise avec celui du riz au Vietnam, même s’il est loin de déposséder la gloire de son homologue.

Le café fait son apparition au Vietnam dans les années 800, et ce furent les anciens colons français qui l’ont introduit. Le café étant cultivé dans la région de Buôn Ma Thuôt, sa production a continué jusqu’à ce jour.

Ce pays de l’Asie s’est surtout spécialisé dans le domaine du Robusta, avec une production allant jusqu’à 40 % de la consommation mondiale des grains de café Robusta. En effet, ce type de café est très apprécié des consommateurs de cet élixir envoûtant, car il est peu amer et acide.

D’ailleurs, le blog café Percolateur Cafetière conseille le Robusta, pour préparer une boisson caféinée et instantanée avec les grains, ou procéder à des mélanges afin de varier les saveurs.

La Colombie

On revient encore une fois en Amérique du Sud, car le Brésil est très suivi par sa sœur la Colombie en termes de production du café. Détenant la troisième place, ce pays n’a rien à envier à ses concurrents. Il possède des vastes terrains pour la production de l’arbuste, avec un climat plus que favorable.

Plus encore, la Colombie est leader dans la production des grains de café 100 % Arabica. Son produit est très apprécié pour sa saveur aromatique, avec une combinaison de douceur et d’acidité. Ajoutant encore quelques notes fruitées, le café colombien est très agréable pour la préparation de l’expresso, et des autres boissons lactées.

La culture de l’arbuste se fait à une altitude de 1500 à 2000 mètres, assez élevés pour que les grains soient un peu corsés avec un léger ton d’acidité d’agrumes. Bien évidemment, les arômes sont aussi présents, pour qu’on puisse profiter de cette saveur subtile.

La Colombie a donc le mérite d’être dans ce classement, avec ses 754 000 tonnes de métriques.

L’Indonésie

Un peu comme son frère le Vietnam, l’Indonésie a dû investir énormément pour accroître sa production de café, et ainsi détenir la quatrième position dans la liste. C’est une première pour ce genre de pays, étant donné qu’il est essentiellement constitué d’îles.

Sa géographie est donc son principal atout, puisqu’il permet au café indonésien d’être incroyablement diversifié. La culture de cet arbuste commença en premier lieu, sur l’île de Java, vers la fin des années 1600, pendant la coloniale néerlandaise.

Boisé et mûre, voici les deux expressions qu’on pourrait utiliser pour qualifier la saveur de son café. Toutefois, quelques notes de complexité se font remarquer lors de la dégustation, comme un mélange d’épices et de fumées.

Parmi les plus plébiscités dans sa récolte, on peut citer le café Javan, Sulawesi ou encore Sumatra. L’exportation se fait à l’échelle de 668 000 tonnes de café à travers le monde, et sa culture continue à être dense dans ses régions.

Le Honduras

Avec une production un peu supérieure à celle de l’Ethiopie, le Honduras réussit à devancer son homologue grâce à un écart de 3795 tonnes de café supplémentaires. Cette fois, on visite ce vaste pays de l’Amérique centrale, qui bénéficie d’un environnement très riche pour la culture du café.

Ses conditions climatiques peuvent être comparées à celles du Costa RIica, ou encore le Guatemala. Toutefois, le Honduras n’a jamais autant pesé dans la balance des plus grands exportateurs du café, jusqu’à une date récente.

Cela est dû à l’augmentation des infrastructures, afin que la récolte prélevée soit vendue ailleurs, outre le marché intérieur. Aussi, grâce à la qualité de production, son café est devenu très recherché à travers le monde.

La culture de l’arbuste se fait généralement dans de petites exploitations de montagnes. Comme à l’accoutumée, l’intervalle concernant l’altitude se situe entre 1400 et 1700 mètres, idéal pour une récolte abondante.

Du reste, les profils pendant la torréfaction sont assez variés, afin d’offrir des moutures de café riche et arômes et en goût.

On peut aussi sentir quelques notes de noisette et de vanille lors de la dégustation, ce qui ravira certainement les férus de l’expresso.

Michel Labise
Depuis plusieurs années, la roue a facilité le voyage et le transport. Les Nouvelles technologies de l'information ont aussi amélioré la diffusion des informations "News" pour mieux nous alerter et ou nous instruire. Les évolutions technologiques dans les domaines du l'information, la santé ne seraient rien sans l'apport de la technologie.
- Advertisement -spot_img
Actualités
- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

error: Content is protected !!