Covid teste pour les transporteurs «  un autre clou dans un cercueil  » pour UK Landbridge

Des tests Covid-19 obligatoires sur les chauffeurs routiers passant de la Grande-Bretagne à la France seront une autre raison pour empêcher les commerçants irlandais d’utiliser la route clé du «pont terrestre» britannique vers l’Europe continentale, ont averti des groupes industriels.

Mardi soir, la France a accepté de rouvrir ses frontières avec la Grande-Bretagne aux chauffeurs de camion dont le test est négatif pour Covid-19, après qu’une interdiction de 48 heures a été introduite dimanche pour empêcher la propagation d’une souche de coronavirus plus infectieuse en provenance d’Angleterre.

La fermeture a laissé des milliers de camionneurs, dont jusqu’à 250 chauffeurs irlandais, bloqués sur le bord des routes, dans des aires de stationnement d’autoroutes et des parcs de camions d’urgence dans le sud de l’Angleterre.

Les autorités françaises autoriseront, jusqu’au 6 janvier au moins, les conducteurs à entrer dans le pays pour des raisons essentielles s’ils présentent un test Covid-19 négatif datant de moins de 72 heures.

Le ministre des Affaires étrangères, Simon Coveney, s’est demandé si les chauffeurs routiers irlandais devant gérer les tests Covid-19 seraient «réalisables» étant donné les délais serrés que les transporteurs irlandais utilisent en utilisant le Royaume-Uni comme un pont terrestre vers le reste de l’UE.

Il s’attend à «quelques semaines» de perturbations, de files d’attente de camions et de retards de ferry dans les ports britanniques en raison des nouveaux contrôles aux frontières UE-Royaume-Uni à partir du 1er janvier, date à laquelle le Brexit entrera en vigueur.

Ferries directs

Le ministre a exhorté les entreprises à prendre à la place des ferries directs vers l’Europe continentale.

Transporteurs Partagez votre histoire

«L’accent devrait maintenant être mis sur les routes directes des ferries dans un avenir prévisible», a-t-il déclaré.

Interrogé sur les pénuries de capacité pour les camions sur les ferries directs, M. Coveney a déclaré que les compagnies maritimes réagissaient rapidement et qu’il y avait «une augmentation significative de la capacité» sur les routes directes.

«Nous en verrons probablement davantage dans les prochains jours», a-t-il déclaré.

L’industrie du transport veut que les conducteurs soient exemptés des tests étant donné qu’ils «transitent» par la Grande-Bretagne, et a déclaré que les tests décourageraient les commerçants de prendre la route.

«C’est un autre clou dans le cercueil pour le Landbridge, mais ce n’est pas le dernier clou. Nous en avons encore besoin car il n’y a actuellement pas assez de capacité sur les routes directes », a déclaré Aidan Flynn, directeur général de la Freight Transport Association Ireland.

Il s’agissait d’un «signal d’alarme» pour que les entreprises examinent des itinéraires alternatifs vers le continent avant le début des contrôles aux frontières du Brexit, a-t-il déclaré.

Voyager à travers la Grande-Bretagne a toujours été le moyen le moins cher et le plus rapide vers l’Europe, mais s’arrêter pour tester Covid-19 peut compromettre les livraisons de produits frais et réfrigérés sensibles au temps.

Tests sur place

Les autorités britanniques ont réussi à convaincre la France d’accepter des tests rapides sur place pour Covid plutôt que les tests PCR standard qui peuvent prendre au moins une journée pour produire un résultat.

Le directeur général de l’Irish Exporters Association, Simon McKeever, a remis en question le caractère pratique du test des conducteurs en route et ce qu’il adviendrait d’une charge si le conducteur était positif.

«Cela incitera les gens à reconsidérer l’utilisation du Landbridge, car il introduit de l’incertitude à court terme lorsqu’ils comprendront ce que cela signifie», a-t-il déclaré.

M. Flynn a déclaré qu’il était «très décevant» que les autorités françaises «ignorent» les directives de la Commission européenne publiées mardi selon lesquelles les États membres exemptent les travailleurs des transports essentiels transportant des marchandises à travers les frontières des tests et des quarantaines.

«Les flux de marchandises doivent se poursuivre sans interruption», a déclaré la commission.

  • Véritable veille caisse en bois de récup. Objet de déco au top dans votre intérieur pour créer coin bibliothèque ou tout autre
  • Louis Lot de 3 boîtes universelles noires empilables les unes dans autres Louis
    Nos *caisses multifonctions* font partie de ces choses dont on a toujours besoin. Pratiques et polyvalentes, elles sont fournies par lot de 3. Ces boîtes universelles dotées de poignées de transport robustes peuvent se ranger les unes dans les autres pour économiser de la place. Avec leurs volumes de 15, 8,5 et 4 litres, elles offrent de nombreuses possibilités d'utilisation. Elles peuvent par exemple s'utiliser comme caisses à outils, à câbles, à petites pièces et à ustensiles d'entretien. Elles vous permettent également de transporter et de stocker facilement les éléments de votre équipement de camping ainsi que vos autres objets d'extérieur. Les boîtes sont résistantes à l'eau et protègent vos affaires de la pluie. Verrouillage possible avec un cadenas (non compris dans la livraison) Volume : 15 l / 8,5 l / 4 l Dimensions : 1re boîte, grande taille (l x H x P) : 42 x 26 x 24 cm 2e boîte, taille moyenne (l x H x P) : 36 x 22 x 19 cm 3e boîte, taille compacte (l x H x P) : 29 x 18 x 14 cm
  • Alpina Transporteur alpin 16 Clubb turq
    Alpina support arrière 16 pouces pour Alpina Clubb turquoise, PMS632, utilisé sur ACM16T, entre autres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *