Une école de Dublin défie la demande du gouvernement de rouvrir ses portes aux étudiants sortant du certificat

Une école secondaire de Dublin a annoncé qu’elle défierait la décision du gouvernement de rouvrir les écoles trois jours par semaine pour les élèves quittant le Cert.

Un certain nombre d’autres écoles secondaires se réunissent pour envisager de prendre des mesures similaires à la lumière de la menace pour la santé publique posée par Covid-19.

La directrice, qui a demandé à rester anonyme jusqu’à ce que tous les parents et élèves soient informés de la décision jeudi, a déclaré qu’elle pensait qu’une réouverture partielle poserait des risques inacceptables pour la santé.

«Avec des chiffres avec le virus à près de 8 000, nous ne pensons pas qu’il soit sûr d’ouvrir l’école», a déclaré le directeur.

«Par conséquent, nous resterons fermés et les étudiants de sixième année, ainsi que tous les autres groupes d’année, seront enseignés en ligne.

«Nous allons bien sûr garder la situation à l’étude et si les chiffres s’améliorent, nous pourrons envisager de faciliter la participation de la sixième année.»

Un autre directeur, qui a refusé d’être nommé, a déclaré que l’école pourrait également rester fermée en raison d’un problème de logistique: dispenser des cours en personne et en ligne.

«Nous avons un emploi du temps en ligne complet prêt à l’emploi, mais maintenant on demande à nos enseignants d’entrer en sixième année pendant trois jours et d’enseigner le reste en ligne. Comment est-ce possible? » dit le principal.

«De nombreux enseignants ont des enfants à l’école primaire. Cela affaiblira l’offre pour tous les autres étudiants. C’est le bordel. »

Commandé

Dans le passé, le ministère de l’Éducation a ordonné à des écoles de rouvrir là où elles ont décidé de fermer sans l’approbation des responsables de la santé publique.

Le gouvernement a annoncé jeudi que les écoles secondaires rouvriraient trois jours par semaine pour un maximum de 60 000 élèves sortant du Cert à partir de lundi prochain. En outre, des écoles spéciales et des classes spéciales rouvriront pour environ 18 000 élèves.

La ministre de l’Éducation, Norma Foley, a déclaré que la décision avait été prise dans le meilleur intérêt des étudiants, en particulier ceux confrontés à des examens et ayant des troubles d’apprentissage.

Elle a déclaré que les écoles et les enseignants s’étaient montrés résilients dans le passé en rouvrant les écoles et elle était convaincue que le secteur de l’éducation «ne manquerait pas» de rouvrir de manière limitée.

Pour tous les autres élèves, les écoles seront tenues de mettre en place des dispositions d’apprentissage à distance dès lundi prochain et de communiquer ces plans directement aux familles.

Les étudiants qui quittent le Cert en dernière année fréquenteront l’école trois jours par semaine, les deux autres jours d’apprentissage étant pris en charge par leurs enseignants à distance.

Les syndicats représentant le personnel scolaire ont exprimé leur inquiétude face à la décision du gouvernement de rouvrir partiellement les écoles pour les besoins spéciaux et les étudiants de Leaving Certificate la décrivant comme «précipitée et imprudente».

Les trois syndicats d’enseignants ont déclaré avoir de sérieuses réserves sur les implications sanitaires pour leurs membres, tandis que le syndicat représentant les assistants spécialisés a déclaré que la décision était irréalisable.

Aucun n’a encore indiqué qu’il était prêt à entreprendre une action revendicative ou à demander à ses membres de ne pas se présenter au travail la semaine prochaine.

Accès aux conseils

Au lieu de cela, ils recherchent d’autres réunions avec le ministère et un accès aux conseils de santé publique qui ont étayé la décision du gouvernement.

Le directeur de l’Association nationale des directeurs et directeurs adjoints a déclaré que la réouverture aux étudiants de sixième année «apportera des défis qui nécessitent un examen attentif».

«Le principal objectif de tous les chefs d’établissement a été et demeure de fournir le plus haut niveau d’éducation à tous nos élèves tout en protégeant la santé et le bien-être de tous dans la communauté scolaire», a déclaré Clive Byrne.

«La logistique du maintien de l’apprentissage en ligne et sur site de cette manière sera complexe, mais avec le soutien et la compréhension du ministère de l’Éducation, elle pourra être réalisée.»

M. Byrne a déclaré que l’association était impatiente de rencontrer des partenaires de l’éducation et d’explorer des solutions avec le département et la Commission nationale des examens qui répondent aux «préoccupations exprimées par les étudiants et le personnel afin de permettre un mélange d’enseignement en face à face et d’apprentissage en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *