Des vacanciers irlandais poursuivent leurs voyages malgré les avertissements de prison

Gardaí a commencé à avertir les vacanciers irlandais qu’ils risquent la prison et un casier judiciaire s’ils poursuivent leur voyage international.

Cependant, certains voyageurs choisissent d’ignorer ce conseil et de continuer leurs vacances, selon des sources. Gardaí attend le retour de plusieurs familles de vacances à l’étranger avant d’émettre une convocation au tribunal.

Jusqu’à très récemment, l’approche de la Garda consistait à émettre des avis de frais fixes, similaires aux amendes pour excès de vitesse, aux personnes se rendant aux aéroports ou aux ports pour des trajets non essentiels en violation des restrictions de Covid-19. Ces amendes étaient à l’origine de 100 € mais ont ensuite été portées à 500 €. Il est prévu de les augmenter à nouveau à 2 000 €.

Cependant, gardaí a continué à rencontrer des voyageurs qui n’étaient pas découragés par l’amende et étaient disposés à la traiter comme faisant partie du coût d’un séjour à l’étranger.

En réponse, les gardaí ont commencé à ordonner officiellement aux personnes qui enfreignent la réglementation sur les voyages de se conformer à la loi.

L’article 31 (a) (7) de la loi de 1947 sur la santé donne à la gardaí le pouvoir d’ordonner à une personne de se conformer à une disposition pénale. Le non-respect est une autre infraction pénale qui peut être poursuivie devant le tribunal de district.

L’infraction est passible d’un mois de prison maximum et d’une amende de 1 000 € en cas de condamnation. Les délinquants auront également un casier judiciaire par la suite.

Amendes

Dans le cadre de l’approche actuelle, les voyageurs à l’aéroport se voient d’abord infliger une amende avant d’être enjoints de ne pas poursuivre leur voyage. S’ils insistent encore pour poursuivre leur voyage, ils sont avertis qu’ils commettent une nouvelle infraction pénale et risquent une nouvelle amende, une peine de prison et un casier judiciaire.

Des sources affirment que cet avertissement, combiné à l’amende de 500 €, est suffisant pour faire demi-tour à la plupart des voyageurs mais qu’un petit nombre continue leur voyage malgré la possibilité d’une peine de prison à leur retour.

Des citations à comparaître sont en cours de préparation pour un certain nombre d’Irlandais qui ont insisté pour continuer leur voyage après avoir reçu l’ordre de ne pas le faire, dit Gardaí.

Interrogé sur les raisons pour lesquelles ils ne peuvent pas être arrêtés à la porte d’embarquement, un haut responsable de la garde a répondu que l’arrestation était à des fins de poursuites. « Ce n’est pas une forme de punition et ne sera utilisée que dans les cas les plus exceptionnels. »

En réponse à des questions, une porte-parole de la Garda a déclaré: «Lorsqu’une personne est déterminée à enfreindre le règlement pénal 4 (A) (1), elle peut être condamnée à une amende, actuellement de 500 € FPN, pour le voyage à l’aéroport sans une excuse raisonnable.

«De plus, lorsqu’un membre d’An Garda Síochána détermine qu’une personne enfreint ce règlement, il peut, conformément à l’article 31 (a) (7) Health Act 1947 ‘ordonner à une personne de prendre les mesures que les membres jugent nécessaires pour respecter la disposition ». Le non-respect de cette directive constitue une autre infraction. »

Les responsables de la santé estiment que les voyages à l’étranger ne représentent qu’une infime partie de la charge de travail actuelle de Covid-19 et que le plus grand facteur de risque provient des violations nationales des directives sanitaires. Cependant, on craint de plus en plus que les voyages à l’étranger n’accélèrent la propagation des variantes de Covid-19 en Irlande, y compris la variante sud-africaine qui s’est avérée avoir une résistance accrue à certains vaccins.

Vendredi dernier, la gardaí avait infligé près de 5 000 amendes pour des voyages non essentiels, dont 132 amendes pour des voyages non essentiels vers les ports et les aéroports.

  • Trois Rois Mages 30 cm Angela Tripi
    Trois Rois Mages 30 cm Angela Tripi. Santon de crèche Angela Tripi représentant les Rois Mages, finement habillés dans leurs vêtements royaux. Ils sont enfin arrivés devant le Sauveur et, malgré le long et fatigant voyage, leurs visages s'illuminent de joie à la vue de l'Enfant. Ils amènent des dons précieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *