Les vaccinations d’AstraZeneca suspendues dans l’attente d’une enquête sur les craintes de coagulation

Le gouvernement attendra les résultats d’une enquête de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avant de décider s’il doit reprendre les vaccinations avec le vaccin AstraZeneca.

Dimanche, le gouvernement a annoncé qu’il suspendait l’utilisation du vaccin AstraZeneca après que des inquiétudes ont émergé en Norvège concernant des caillots sanguins chez des patients qui avaient reçu le vaccin. Cette décision est un autre coup dur pour le programme de vaccination, qui souffre déjà d’accouchements manqués et d’un déploiement plus lent que prévu.

Le ministre de la Santé Stephen Donnelly a déclaré que le gouvernement attendrait jeudi l’évaluation de l’EMA avant de prendre l’avis de ses propres experts sur l’utilisation future du vaccin.

Le gouvernement agissait par «beaucoup de prudence», a-t-il dit, mais cela signifie qu’environ 30 000 personnes qui devaient recevoir le vaccin AstraZeneca cette semaine pourraient manquer.

À plus long terme, cela pourrait entraver les projets de vaccination de l’ensemble de la population adulte d’ici septembre. AstraZeneca n’a représenté qu’un cinquième des doses administrées à ce jour, mais devrait jouer un rôle plus important à mesure que les approvisionnements s’améliorent.

M. Donnelly a déclaré que les vaccinations manquées pourraient rattraper leur retard dans les semaines à venir si l’utilisation du vaccin était réautorisée rapidement.

À ce jour, 120 000 personnes ont reçu une dose du vaccin AstraZeneca en Irlande.

Une fois que l’EMA aura examiné les rapports, les autorités irlandaises – la Health Products Regulatory Authority (HPRA) et le National Immunization Advisory Committee (Niac) – en informeront le gouvernement.

Événements de coagulation

Niac s’est réuni jusqu’à 2 heures du matin dimanche matin après avoir reçu une nouvelle alerte de sécurité concernant quatre rapports d’événements de coagulation graves en Norvège après la vaccination avec le vaccin AstraZeneca.

Après avoir donné au vaccin le feu vert juste deux jours plus tôt sur les cas de coagulation dans d’autres pays européens, les membres du comité ont changé d’avis en raison de la gravité des cas norvégiens et du fait qu’ils impliquaient des personnes plus jeunes, âgées de moins de 65 ans.

Il est conseillé à toute personne qui ne se sent pas bien plus de trois jours après avoir reçu le vaccin AstraZeneca ou qui remarque des taches bleues sur la peau de consulter un médecin.

«C’est une mesure de précaution», a déclaré le professeur Karina Butler, présidente de Niac. «Nous continuerons de surveiller la situation et si nous pouvons être convaincus que ces événements sont une coïncidence et ne sont pas causés par ce vaccin, nous réévaluerons la situation.»

À la suite de cette décision, 40% de doses de vaccin en moins seront administrées cette semaine; les personnes touchées comprennent jusqu’à 20 000 personnes à haut risque souffrant de problèmes de santé et jusqu’à 10 000 travailleurs de la santé qui devaient recevoir le vaccin AstraZeneca.

Environ 50 000 vaccins Pfizer seront encore administrés, principalement à des personnes âgées.

Le Royaume-Uni procède

Au Royaume-Uni, qui a administré 11 millions de doses d’AstraZeneca, le régulateur a déclaré que les preuves ne suggéraient pas qu’il était la cause de caillots sanguins et qu’il continuerait à être administré.

AstraZeneca a déclaré qu’une analyse des données de sécurité couvrant plus de 17 millions de doses du vaccin administré n’avait montré aucune preuve d’un risque accru des conditions concernées et qu’aucune tendance ni aucun modèle n’avait été observé dans les essais cliniques.

Le Taoiseach Micheál Martin a minimisé dimanche les attentes selon lesquelles il demanderait des doses de vaccin contre le coronavirus au président américain Joe Biden lors de sa première réunion bilatérale avec lui le jour de la Saint-Patrick.

S’exprimant sur CBS News dimanche, M. Martin a déclaré qu’il n’était pas au courant de « trop ​​de pays qui donnent leurs vaccins ».

  • Wonderbox Coffret cadeau Séjour luxe en hôtel 5* les pieds dans l'eau sur l'Ile de Beauté - Wonderbox
    Séjour luxe en hôtel 5* les pieds dans l'eau sur l'Ile de Beauté - Coffret cadeau Wonderbox - Idée cadeau ENTERTAINMENT 1 nuit pour 2 personnes avec petits déjeuners, diners et accès spa - envie d'un séjour gourmand pour deux en corse-du-sud ? l'hotel marinca*****, situé à olmeto, vous accueille au cur d'une
  • Enquête sur les anges
  • Wonderbox Coffret cadeau - Séjour luxe en hôtel 5* les pieds dans l'eau sur l'Ile de Beauté - Séjour & week-end
    Coffret cadeau Wonderbox - Envie d'un séjour gourmand pour deux en Corse-du-Sud ? L'Hotel Marinca*****, situé à Olmeto, vous accueille au cur d'une nature préservée. Découvrez une cuisine exquise et raffinée lors d'un dîner, et profitez d'une chambre confortable pour vous reposer. Entre les balades, les

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *