Covid-19: HSE «  impatient  » de reprendre les contacts de test alors que les ministres envisagent de nouvelles règles de voyage et une extension de niveau 5

Le Health Service Executive (HSE) est «très impatient» de reprendre le traçage et le test des contacts étroits des personnes confirmées avoir Covid-19, a déclaré le directeur général Paul Reid.

Les contacts étroits de cas confirmés n’ont pas été référés pour des tests depuis le 31 décembre car le système a été submergé par le pic de cas pendant la période de Noël. Des notifications par SMS avertissant qu’un contact proche avait été testé positif ont été envoyées et les personnes contactées ont été invitées à limiter leurs mouvements.

M. Reid a déclaré à Newstalk Breakfast lundi que s’il y avait un «niveau constant» en dessous de 2000 cas quotidiens cette semaine, le HSE «serait très impatient de revenir au test de tous les contacts étroits» et de revenir à un système de fonctionnement complet.

Un total de 1378 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés dimanche et 23 autres décès.

Il y avait 1 930 patients atteints de Covid-19 à l’hôpital et 219 en soins intensifs (USI) dimanche soir, selon les chiffres opérationnels quotidiens du HSE.

Le sous-comité gouvernemental Covid-19 se réunit lundi pour discuter d’un certain nombre de questions avant une réunion du Cabinet mardi.

Les ministres examineront s’il y a lieu d’intensifier les contrôles sur les personnes mises en quarantaine à domicile après un voyage, avec des amendes à l’étude pour ceux qui ne respectent pas les obligations de «rester à la maison».

Il est entendu que certains ministres souhaitent renforcer les dispositions pour ceux qui sont tenus de s’isoler après un voyage à l’étranger, même avec un test PCR négatif, avec une mise en quarantaine obligatoire à domicile à l’étude parallèlement à des contrôles ponctuels et des sanctions plus sévères pour assurer la conformité.

Le comité devrait également recevoir de nouvelles orientations sur la réouverture des écoles de la part d’experts en santé publique, des sources gouvernementales affirmant que la plupart des enfants ne retourneront pas à l’école le mois prochain et ne retourneront peut-être pas en classe avant Pâques.

Taoiseach Micheál Martin a déclaré ce week-end qu’il pensait que les écoles rouvriraient probablement de manière progressive, mais que tous les élèves ne seraient pas de retour à l’école le jour de la Saint-Patrick.

Pendant ce temps, les discussions sur les plans d’urgence pour le Leaving Cert doivent s’intensifier cette semaine alors que l’on s’attend de plus en plus à ce qu’une décision formelle sur l’avenir des examens soit prise sous peu.

Le ministère de l’Éducation doit rencontrer des partenaires de l’enseignement secondaire pour discuter des «autres options possibles» pour les examens.

Livraison de vaccins

Le groupe de travail de haut niveau sur la vaccination contre le Covid-19 se réunira lundi pour discuter du retard dans la livraison du vaccin AstraZeneca aux pays de l’Union européenne.

Les gouvernements ont été informés du retard dans une réunion entre les États membres et la Commission européenne vendredi pour discuter du programme conjoint d’achat de vaccins de l’UE.

L’Irlande s’attendait à recevoir 600 000 doses du vaccin AstraZeneca au cours du premier trimestre de l’année.

M. Reid a déclaré que les engagements antérieurs pris par AstraZeneca pour les livraisons de février étaient toujours valables et que le HSE entamerait le processus de vaccination des personnes de plus de 70 ans par le biais des médecins généralistes et des pharmacies.

Cependant, on ne sait pas combien de la cohorte des plus de 70 ans seront vaccinés avec l’approvisionnement.

Il espère que la clarté concernant la livraison du vaccin pour mars et avril sera recherchée au niveau européen plus tard lundi.

Alors que les discussions sur les futures livraisons de vaccins doivent commencer, des appels ont été lancés pour une plus grande transparence sur qui a reçu le vaccin Covid-19 et combien de travailleurs de première ligne n’ont pas encore été vaccinés.

Le consultant Dr Matthew Sadlier de l’Organisation médicale irlandaise (OMI) a déclaré qu’il devrait y avoir une «liste définitive» pour chaque hôpital pour les vaccinations du personnel de première ligne, indiquant «qui reste à vacciner et comment ils vont le gérer à l’avenir».

Il a dit qu’il avait une certaine sympathie pour le HSE parce qu’il était évident qu’il y avait un manque à gagner.

S’exprimant sur Morning Ireland de la radio RTÉ, le Dr Sadlier a déclaré que le problème consistait à essayer de protéger les patients et à vacciner les travailleurs de première ligne signifierait que les hôpitaux pourraient rester ouverts.

Il a déclaré qu’à l’heure actuelle, 6 000 travailleurs de première ligne sont absents du travail à cause des problèmes de Covid et qu’il n’est pas acceptable qu’il n’y ait pas de plan pour que les travailleurs de première ligne soient vaccinés le plus tôt possible.

Le Dr Sadlier a déclaré qu’avec près de 2000 patients Covid dans les hôpitaux à l’heure actuelle, chaque salle est une salle Covid.

Redéploiement

À Cork, il y a eu une «réponse écrasante» à l’appel de l’hôpital universitaire de Cork demandant au personnel de se redéployer dans son unité de soins intensifs ce week-end, a déclaré le Dr Orla Healy, chef des opérations du groupe South / South West Hospital.

Vendredi, trois lits supplémentaires de soins intensifs ont dû être ouverts, de sorte que l’hôpital a demandé aux équipes multidisciplinaires de se redéployer dans l’unité.

Plus de 70 médecins, infirmières, généralistes et membres du personnel d’autres hôpitaux se sont portés volontaires pour être redéployés et ont depuis été inscrits sur la liste.

S’exprimant sur Morning Ireland de la radio RTÉ, le Dr Healy a déclaré qu’au sein du groupe, il y avait 420 patients Covid, dont 40 étaient en soins intensifs.

«Nous avons les lits et l’équipement», mais le problème était le personnel des soins intensifs et il n’a pas été possible de fournir le ratio habituel de soins de un pour un.

Quarantaine obligatoire

Alors que les ministres envisagent des sanctions plus sévères pour les personnes voyageant entre les pays, la dirigeante du Sinn Féin, Mary Lou McDonald, a réitéré son appel en faveur d’un système de quarantaine obligatoire efficace.

Mme McDonald a déclaré que toute personne entrant dans le pays devrait avoir à fournir un test Covid-19 négatif et à effectuer une quarantaine obligatoire de 14 jours. Elle a déclaré à Morning Ireland de RTÉ qu’une telle mesure serait «absolument proportionnée» et devait s’appliquer à toute l’île.

Alors que le Royaume-Uni envisagerait une forme de quarantaine hôtelière obligatoire pour les voyageurs entrants, le Tánaiste Leo Varadkar a déclaré qu’une stratégie sur deux îles «pourrait avoir un réel mérite». Il a déclaré que la mise en quarantaine des hôtels pour toutes les arrivées n’empêcherait pas de nouvelles variantes d’entrer dans l’État «sans une dimension insulaire».

Pendant ce temps, Jeffrey Donaldson, du Parti unioniste démocrate, a déclaré qu’une suggestion selon laquelle les vols et les ferries entre le Royaume-Uni et l’Irlande du Nord devraient être arrêtés dans le but d’arrêter la propagation du Covid-19 était «totalement intenable».

Les liaisons aériennes et maritimes sont importantes pour l’économie, a-t-il déclaré à Morning Ireland sur RTÉ.

«Nous avons déjà dit que les gens ne devraient pas effectuer de voyages non essentiels à travers la mer d’Irlande», a-t-il déclaré, ajoutant que si les vols et les ferries étaient arrêtés, cela signifierait que «l’ensemble du secteur public» devrait être fermé.

M. Donaldson a déclaré que le Nord n’avait toujours pas accès aux formulaires de localisation de voyage pour les personnes qui arrivaient à Dublin puis se rendaient dans le Nord. Le problème était avec le gouvernement irlandais depuis neuf mois, a-t-il déclaré.

«La fonction publique nous a dit que c’est une décision politique d’autoriser le partage de ces informations.»

Alors que Mary Lou McDonald a exprimé sa forte opposition à une suggestion du leader travailliste Alan Kelly selon laquelle des contrôles pourraient être effectués à la frontière entre l’Irlande du Nord et la République, M. Donaldson a déclaré que ce serait «une affaire pour le gouvernement irlandais».

  • Inebios Fleur de Bach n°18 Impatiens - Impatiente Bio 10ml
    La Fleur de Bach n°18 Impatiens / Impatiente Bio de Inebios convient à ceux qui pensent et agissent vite, qui veulent que tout soit fait tout de suite, sans hésitation ni délai. Quand ils sont malades, ils ont à cœur de recouvrer rapidement la santé. Il leur est très difficile d'être patients avec les gens
  • equipements-covid.fr "BOITE DE 20 MASQUES FFP2 - EN149:2001 + A:2009"
    "Boite de 20 masques de protection respiratoire FFP2 en sachet individuel. Masque de protection respiratoire destiné à protéger le porteur des risques d'inhalation d'agents infectieux par voie aérienne ainsi que son entourage. Barrette nasale pour une adaptation morphologique : le masque couvre le nez, la
  • equipements-covid.fr "BOITE DE 10 MASQUES FFP2 - EN149:2001 + A:2009"
    "Boite de masque de protection respiratoire FFP2 en sachet individuel. Masque de protection respiratoire destiné à protéger le porteur des risques d'inhalation d'agents infectieux par voie aérienne ainsi que son entourage. Barrette nasale pour une adaptation morphologique : le masque couvre le nez, la bouche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *