L’Iran entretient l’espoir d’un accord nucléaire

VIENNE – L’Iran a signalé qu’il était ouvert aux ouvertures de Washington pour relancer l’accord nucléaire historique torpillé par l’administration Trump, avec un accord dimanche soir pour continuer à permettre au chien de garde nucléaire de l’ONU de surveiller ses sites nucléaires.

Bien que l’Iran n’autorise plus les inspecteurs de l’ONU à entreprendre des inspections rapides, il continuera à permettre une surveillance «satisfaisante» de ses activités nucléaires sur une base temporaire, a annoncé Rafael Grossi, chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) basée à Vienne. son retour des négociations à Téhéran.

L’accord temporaire «nous permet de donner au monde des assurances de ce qui se passe en Iran», a déclaré Grossi lors d’une conférence de presse à l’aéroport de Vienne.

La percée, qui est intervenue quelques heures à peine avant la date limite fixée par l’Iran pour limiter efficacement sa coopération avec les inspecteurs internationaux, donne un nouvel espoir à une poussée de l’administration Biden pour ressusciter l’accord nucléaire de 2015 entre Téhéran et les puissances mondiales visant à mettre un terme aux efforts de l’Iran pour développer le nucléaire. armes.

Selon l’accord conclu dimanche, le chien de garde de l’ONU peut continuer à surveiller les activités nucléaires de l’Iran pendant «jusqu’à trois mois», mais pas dans la même mesure qu’auparavant, a déclaré Grossi.

L’accord intervient au milieu d’une impasse entre l’Iran et les États-Unis sur l’opportunité et la manière de poursuivre les pourparlers pour relancer l’accord nucléaire. Alors que Washington a demandé à Téhéran de revenir au respect de l’accord avant de reprendre les pourparlers, l’Iran souhaite que les États-Unis lèvent d’abord les sanctions économiques qui lui ont été imposées par l’administration Trump qui ont fait basculer l’économie du pays. Bien que l’accord de dimanche ne résout pas ce différend, il fait gagner plus de temps aux deux parties.

Ces dernières semaines, l’Iran a considérablement étendu ses activités nucléaires en violation flagrante de l’accord nucléaire de 2015, connu sous le nom de Plan d’action global conjoint (JCPOA), qui reste en vigueur malgré le retrait des États-Unis.

Plus inquiétant pour les puissances occidentales, Téhéran a commencé à enrichir de l’uranium à 20% et a lancé la production d’uranium métal, étapes clés vers la production d’une arme atomique. Dans le cadre de l’accord nucléaire, l’Iran n’est autorisé à enrichir de l’uranium que jusqu’à une pureté de 3,67%. Il a également accepté de ne pas produire d’uranium métal pendant 15 ans.

«Ce qui m’inquiète le plus, c’est le fait que l’Iran ne semble pas avoir de justification pacifique et civile crédible qui l’obligerait à enrichir l’uranium à 20%», a déclaré Laura Rockwood, experte en non-prolifération et ancienne responsable de l’AIEA. Elle a dit qu’il n’y avait «aucune raison pacifique impérieuse» pour que l’Iran produise de l’uranium métal non plus.

L’Iran affirme qu’il mène des activités de recherche et développement sur la production d’uranium métal afin de produire du combustible pour un réacteur de recherche.

Les violations par l’Iran de ses obligations en vertu de l’accord nucléaire sont devenues plus flagrantes depuis le meurtre en novembre du plus éminent scientifique nucléaire du pays, Mohsen Fakhrizadeh, après quoi le parlement iranien a adopté une loi en décembre exigeant que le gouvernement suspende une partie des inspections de l’ONU s’il y a n’était pas un allégement des sanctions. L’Iran a blâmé Israël pour l’assassinat. Le gouvernement israélien a refusé de confirmer ou de nier toute implication.

En plus d’annoncer son intention de limiter les inspections instantanées de ses sites nucléaires, l’Iran a également déclaré qu’il avait l’intention d’empêcher les inspecteurs de l’AIEA d’utiliser des «technologies modernes» ainsi qu’un certain nombre d’autres mesures de transparence garanties par le JCPOA. Au cours des dernières années, l’AIEA a largement utilisé des technologies de contrôle et de surveillance à distance fonctionnant 24 heures sur 24, telles que les scellés électroniques, les caméras, les détecteurs de rayonnement et les moniteurs d’enrichissement en ligne.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que «l’AIEA ne recevra certainement pas d’images de ces caméras».

«Ce n’est pas une date limite pour le monde. Ce n’est pas un ultimatum », a déclaré Zarif à la chaîne de télévision de langue anglaise Press TV dans une interview diffusée avant de rencontrer Grossi dimanche. «C’est un problème interne interne entre le parlement et le gouvernement.»

«Nous avons une démocratie. Nous sommes censés appliquer les lois du pays. Et le parlement a adopté une législation – que cela nous plaise ou non », a déclaré Zarif.

Alors que la fenêtre pour sauver l’accord se rétrécit, Enrique Mora, le secrétaire général adjoint du Service européen pour l’action extérieure, a déclaré la semaine dernière qu’il était prêt à inviter toutes les parties à une réunion. Les États-Unis ont déclaré qu’ils étaient prêts à adhérer.

Il n’était pas immédiatement clair si l’Iran était également prêt à participer à de tels pourparlers. Dimanche, Zarif tweeté «Il y a un chemin vers l’avant avec une séquence logique», en utilisant le hashtag #CommitActMeet. «En tant que partie fautive, les États-Unis doivent prendre des mesures correctives», a-t-il déclaré, ajoutant que Washington doit «s’engager envers le JCPOA» et «remplir efficacement ses obligations».

«Les États-Unis devront reconnaître que l’Iran ne reviendra pas sur ses mesures nucléaires à moins qu’un paquet économique réciproque ne soit proposé», a déclaré Ellie Geranmayeh, chercheur principal au Conseil européen des relations étrangères. Une option pourrait être pour les États-Unis de fournir à l’Iran des incitations humanitaires, a-t-elle ajouté.

  • Tadé Savon Solidaire d'Alep Baroudeurs de l'Espoir 190g
    Tadé Savon Solidaire d'Alep Baroudeurs de l'Espoir 190g est un authentique savon saponifié en Alep. Sa cuisson au chaudron des huiles d'olive et son enrichissement en huile de laurier en font un véritable soin apaisant, hydratant et regénérant pour le visage et le corps. Le procédé de fabrication comporte un séchage de 9 mois à l'air libre, pour garantir une réelle qualité du produit.
  • L'Oréal Paris Accord Parfait Soin Correcteur Anti-Cernes 7.D/W Ambre Doré 6.8ml
    L'Oréal Paris Accord Parfait Soin Correcteur Anti-Cernes 7.D/W Ambre Doré 6.8ml a été développé avec une formule hydratante, enrichie en caféine, qui permet de camoufler cernes et les imperfections sans effet matière toute la journée. Son embout applicateur souple permet de prélever la juste dose de matière. Résultats : Dès 7 jours, les cernes sont visiblement atténuées et dès 28 jours, les poches sous les yeux sont estompées.
  • L'Oréal Paris Accord Parfait Fond de Teint Poudre 5.D Sable Doré 9g
    L'Oréal Paris True Match Fond de teint Poudre 2R Vanille Rosé 9g est une poudre fondante qui offre une couvrance modulable. Matifiez, unifiez ou masquez les imperfections en fonction de vos besoins. Sa formule est enrichie en pigments minéraux et s'accorde parfaitement à chaque carnation sans effet masque ni surcharges pendant 10h* durant. Résultat : un teint unifié et naturel. * Auto-évaluation 61 femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *